Immobilier : pourquoi le marché va s'emballer en 2016 ?

07/12/2015 à 14:53 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Immobilier : pourquoi le marché va s'emballer en 2016 ?
Immobilier : pourquoi le marché va s'emballer en 2016 ?

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Au cours des premiers mois 2016 le marché immobilier devrait connaître un regain d'activité significatif. C'est en tout cas ce que prévoit le courtier Cafpi qui mise sur des taux bas et un PTZ enfin attractif.

Immobilier : le nouveau PTZ lancera l'année 2016

A l'occasion de sa dernière Météo des taux de l'année, Cafpi ne mâche pas ses mots et estime que « l'accalmie habituelle de fin d'année pourrait laisser place, début 2016, à un fort redémarrage de l'accession à la propriété ». Selon le courtier, tous les ingrédients seront réunis en 2016 pour que les candidats à l'achat passent enfin à l'acte. L'analyse du courtier s'appuie tout d'abord sur une mesure qui occupe le devant de la scène depuis plusieurs mois déjà : le futur prêt à taux zéro 2016. D'ici quelques semaines, les acheteurs pourront profiter d'un nouveau PTZ, non seulement plus conséquent, mais également au champ d'action fortement élargi (l'immobilier ancien se trouvant totalement réintégré au dispositif). Evidemment, le prêt à taux zéro ne pourra toujours pas à lui seul prendre en charge le financement intégral d'une acquisition (son montant étant limité à 40% du coût de l'opération), mais pour Cafpi il ne s'agira pas là d'un possible frein à l'achat, tout au moins au regard du contexte actuel.

PTZ et taux bas, le duo gagnant

Le scénario développé par le courtier ne se fonde en effet pas seulement sur la réforme du PTZ mais tient également compte des conditions d'emprunt actuelles. Les taux de prêt immobilier sont aujourd'hui de nouveau orientés à la baisse et « si le PTZ ne peut financer que 40% du montant de l'opération (lui aussi plafonné), le complément de crédit peut être obtenu à des taux qui restent exceptionnels : 1,60% sur 15 ans et 1,93 % sur 20 ans pour les taux les plus bas ».

Prêt immobilier : des taux attractifs en perspective

Les taux bas devraient d'ailleurs se maintenir au cours des prochaines semaines, voire des prochains mois, et ce ne sont sans doute pas les banques qui vont venir contredire une telle affirmation. Depuis quelques temps déjà, ces dernières sont en effet engagées dans un processus de conquête de clientèle dans lequel la cible de prédilection semble désormais être les primo-accédants. Or, ceux-ci étant en majorité constitués de ménages jeunes et aux revenus souvent modestes, l'application de taux concurrentiels se révèle être un point on ne peut plus stratégique pour les établissements prêteurs. Le courtier rappelle à ce sujet que les banques ne pourront d'ailleurs plus compter sur la manne financière que représentait la renégociation de crédits (dont le volume a fortement chuté ces derniers mois) et devront par conséquent concentrer leurs efforts sur l'accession à la propriété.

Tous ces éléments ont donc de quoi ravir des candidats à l'achat qui n'attendent désormais plus qu'une chose : voir débarquer une année 2016 qui s'annonce hautement favorable pour leur projet immobilier.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page