Le rachat de crédit cale en octobre

04/12/2015 à 15:59 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Le rachat de crédit cale en octobre
Le rachat de crédit cale en octobre

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Après avoir afflué en masse cet été, les demandes de renégociation et rachat de crédit semblent désormais devoir se tarir. Un repli qui ne remet toutefois pas en cause le dynamisme du marché.

Le rachat de crédit à l'honneur au premier semestre

Véritables stars de la première moitié de l'année 2015, les renégociations et rachats de prêts immobiliers ont littéralement porté le marché durant le 1er semestre. Si l'on en croit certains professionnels du secteur, quasiment la moitié des dossiers qu'ils ont eu à traiter sur cette période concernait ce type d'opération. Le point d'orgue a été atteint cet été quand la remontée des taux a poussé bon nombre d'emprunteurs à renégocier leur prêt avant qu'il ne soit trop tard.

De moins en moins de candidats pour la renégociation de prêt

Mais aujourd'hui la situation semble avoir radicalement changé. Dans une note publiée ce jeudi 3 novembre, la Banque de France constate ainsi que le volume de renégociations n'a cessé de se réduire au cours des dernières semaines. Concrètement, la part de rachat dans la production de prêts immobiliers serait passée de 49% en août à tout juste 40% en octobre. Un recul somme toute logique si l'on considère qu'une bonne partie des emprunts souscrits avant 2014 ont d'ores et déjà été renégociés et que ceux contractés plus récemment l'ont été à des taux ne nécessitant pas une telle opération.

Concernant la production de crédits nouveaux, la Banque de France note que cette dernière s'est trouvée fortement impactée par ce désintérêt soudain pour la renégociation. Le montant total des prêts immobiliers distribués est ainsi passé de 20,5 milliards d'euros en septembre à 17,6 milliards d'euros en octobre.

Un marché du crédit toujours exceptionnellement dynamique

Si la dégradation sur le front des rachats ne devrait pas s'estomper (les courtiers faisant déjà état d'un nouveau repli pour le mois de novembre), il convient toutefois de souligner que le marché du crédit, porté par les taux bas, reste toujours extrêmement dynamique. En effet, avec 17,6 milliards octroyés en octobre 2015, l'activité se révèle nettement supérieure à celle d'octobre 2014 où seulement 9,4 milliards d'euros avaient été distribués.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page