Le rachat de crédit immobilier sauve les banques

05/09/2014 à 11:22 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Le rachat de crédit immobilier sauve les banques
Le rachat de crédit immobilier sauve les banques

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Ce jeudi 4 septembre, par la voix de son président Mario Draghi, la Banque centrale européenne (BCE) a créé la surprise en annonçant une nouvelle baisse de son taux directeur (la 6ème en deux ans), repoussant le plus bas niveau historique de ce dernier à 0,05%. Une décision que ne manqueront pas de saluer les banques et les candidats à l'emprunt. En effet, lorsqu'un établissement bancaire accorde un prêt immobilier à un particulier, il se refinance ensuite auprès de la Banque centrale à travers un prêt d'argent dont le taux d'intérêt correspond au taux directeur de la BCE. Or, en abaissant ce taux à un niveau quasi nul, la BCE offre ici aux banques la possibilité de se refinancer presque gratuitement. Celles-ci auront donc toute latitude pour poursuivre la concurrence qu'elles se livrent actuellement et continuer à proposer des taux toujours plus agressifs. De là à évoquer de nouvelles baisses de taux de prêt immobilier au cours des semaines à venir, il n'y a qu'un pas.

Les banques continuent de prêter

On a aujourd'hui coutume de dire qu'il est relativement difficile d'obtenir un crédit immobilier tant les conditions d'octroi appliquées par les banquiers apparaissent rigoureuses. S'il est vrai qu'une banque se montrera extrêmement attentive sur la capacité d'un emprunteur à rembourser son crédit, cela ne signifie pas pour autant qu'elle rechigne à accorder des financements. Si l'on en croit les banques, la production de crédits progresse en moyenne de 1% chaque année. Mieux, en 2013 la production aurait même enregistrée une évolution notable de +4%. Cette progression doit évidemment beaucoup au niveau extrêmement attractif des taux mais se doit toutefois d'être relativisée. En effet, bon nombre de ces nouveaux crédits comptabilisés par les banques ne sont en réalité que des renégociations de prêt. En d'autres termes, si les professionnels du crédit (banques et courtiers) réussissent à tirer leur épingle du jeu en ce qui concerne la production d'emprunts, ils le doivent en grande partie au boom du rachat de crédit.

La renégociation de crédit devient de plus en pus attractive

Sous l'impulsion de la politique toujours plus accommodante pratiquée par la BCE et des éventuelles baisse de taux que les banques seront en mesure d'appliquer, les renégociations et rachats de crédit immobilier pourraient bientôt battre de nouveaux records. Si ces montages financiers ne semblaient autrefois réservés qu'aux seuls emprunteurs disposant d'un crédit relativement "jeune" (les emprunteurs engagés depuis de nombreuses années ayant déjà remboursé une bonne partie de leurs intérêts), l'extrême faiblesse des taux actuels a radicalement changé la donne en offrant aux emprunteurs ayant souscrit leur prêt il y a plus de dix ans la possibilité de réaliser eux aussi de substantielles économies. "La grande nouveauté, c'est qu'aujourd'hui, presque tout le monde à intérêt à la faire !", souligne ainsi un banquier au sujet d'un rachat de crédit devenu désormais un produit phare de l'activité bancaire.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page