Prêt immobilier : jusqu'où pourront grimper les taux ?

28/03/2014 à 12:09 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Prêt immobilier : jusqu'où pourront grimper les taux ?
Prêt immobilier : jusqu'où pourront grimper les taux ?

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Si professionnels du secteur et particuliers s'interrogent toujours sur l'imminence ou non d'une remontée des taux de prêt immobilier, ils savent désormais jusqu'où ceux-ci peuvent être susceptibles de grimper. Ce jeudi 27 mars, la Banque de France a en effet communiqué les nouveaux taux d'usure applicables pour ce second trimestre 2014.

Crédit immobilier : qu'est-ce qu'un taux d'usure ?

En matière de prêt immobilier, les pouvoirs publics ont mis en place différents garde-fous destinés à assurer la protection des emprunteurs. Parmi ceux-ci, l'application de taux d'usure permet de réguler les éventuelles hausses affectant les taux de crédit. Calculés et publiés chaque trimestre par la Banque de France, ces taux d'usure (également appelés seuils d'usure) fixent pour une période donnée le niveau au-delà duquel un taux ne peut légalement aller. Les seuils dévoilés hier déterminent donc pour chaque type de prêt les taux les plus hauts que les établissements bancaires pourront pratiquer. Entrant en vigueur le mardi 1er avril, ces derniers courront jusqu'au 30 juin prochain.

Quelle limite pour la hausse des taux ?

Dans le détail, le taux d'intérêt maximal que les candidats à l'emprunt pourront se voir proposer au cours de ce deuxième trimestre 2014 s'établit à 5,19% pour un prêt immobilier à taux fixe (et ce, quelle que soit la durée d'emprunt). Les prêts à taux variables et les crédits relais pourront quant à eux afficher un plus haut fixé à respectivement 4,64% et 5,39%.

Taux d'usure applicables du 1er avril au 30 juin 2014

  • Prêt immobilier à taux fixe : 5,19%
  • Prêt immobilier à taux variable : 4,64%
  • Crédit relais : 5,39%
  • Crédit à la consommation (3000 euros maximum) : 20,27%
  • Crédit à la consommation ( de 3000 à 6000 euros) : 15,09%
  • Crédit à la consommation (plus de 6000 euros) : 10,21%

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page