Prêt immobilier : la baisse des taux s'impose en février

04/03/2014 à 11:06 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Prêt immobilier : la baisse des taux s'impose en février
Prêt immobilier : la baisse des taux s'impose en février

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

On l'aura compris à travers les précédentes publications, alors que le mois de mars signe traditionnellement l'ouverture de la saison immobilière, les courtiers n'ont plus qu'une idée en tête : faire comprendre aux candidats à l'emprunt que le moment est venu de passer à l'acte. Dans ce contexte, Empruntis fait état d'un net mouvement baissier observé sur les taux de prêt immobilier en ce mois de février.

Des taux en baisse dans le sillage des OAT

Si l'on en croit la dernière note de conjoncture du courtier en ligne Empruntis, les taux indicateurs que sont les OAT offrent aux candidats à l'achat un répit supplémentaire avant une inéluctable remontée des taux de crédit. "Nous observons clairement une détente sur les taux fixes des crédits aux particuliers consécutive à celle qui s'est produite sur les OAT, qui s'affichent aujourd'hui à 2,09% contre 2,50% début janvier", constate à ce sujet Maël Bernier, la porte-parole du courtier. Sans aller jusqu'à faire de cette évolution une tendance de fond, Empruntis note donc que les taux de prêt immobilier sont "à nouveau clairement orientés à la baisse".

Taux de crédit : la baisse affecte toutes les durées

Dans les faits, le mois de février a donc vu les taux accuser un repli moyen de -0,05% sur quasiment l'ensemble des durées d'emprunt. De quoi réjouir les emprunteurs potentiels d'autant plus que les prêts sur 20 ans (les plus prisés) enregistrent pour leur part une baisse de 10 points de base pour s'établir à 3,45%.

Une baisse des taux clairement éphémère

Si le contexte se révèle donc une nouvelle fois particulièrement favorable aux emprunteurs, ceux-ci seraient bien avisés d'en profiter. "La fenêtre de tir actuelle est particulièrement intéressante, mais n'a pas vocation à se maintenir ; comme nous continuons de le penser, les taux des crédits devraient remonter dans le courant du second semestre 2014", prévient ainsi Maël Bernier.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page