Taux de prêt immobilier : ce que nous réserve 2016

30/11/2015 à 17:25 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Taux de prêt immobilier : ce que nous réserve 2016
Taux de prêt immobilier : ce que nous réserve 2016

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Baisse ? Hausse ? Que nous réservent les taux de prêt immobilier pour cette année 2016 ? C'est sans doute la question que doivent actuellement se poser bon nombre de candidats à l'emprunt.

La baisse des taux progresse encore

Dans son dernier baromètre des taux, Emprunt Direct livre ce lundi une note de conjoncture qui a de quoi satisfaire les emprunteurs potentiels. Après recoupement des données transmises par ses banques partenaires, le courtier estime en effet que le recul des taux observé en octobre s'est poursuivi en ce mois de novembre 2015. « L'orientation générale des taux est plutôt baissière, du fait des récents discours plutôt accommodants de la part de la Banque Centrale Européenne », déclare ainsi son président, Alban Lacondemine.

De son côté, le courtier Cafpi souligne lui aussi les excellentes conditions dont peuvent aujourd'hui bénéficier les particuliers en quête d'un financement. « En ce moment, les taux baissent. De peu, mais ils baissent. C'est bien la preuve qu'il n'y a pas de tendance de fond à la hausse », estimait-il à l'occasion de sa dernière Météo des taux.

Les courtiers misent sur un maintien des taux bas

Non content de mettre en lumière une évolution des taux globalement baissière, Cafpi ne s'est pas privé de donner son analyse quant aux perspectives à attendre pour 2016. Or, pour le courtier, les candidats à l'emprunt n'ont rien à redouter de ce côté-là, tout au moins lors de la première partie 2016. « L'évolution des OAT reste favorable, le risque à long terme est donc presque nul. La BCE maintient ces taux bas et l'Euribor chute encore (0,129%). L'argent ne coûte – presque – rien », précisait-il ainsi.

Un avis que semble également partager Empruntis. « Les orientations de la BCE, le redémarrage fragile du marché de l'immobilier, les objectifs élevés des banques en matière de crédit, associés à un retour au marché primaire (suite à la baisse des renégociations) devraient permettre une relative stabilité des taux », soulignait en début de mois Cécile Roquelaure, porte-parole du courtier.

2016 sera-t-elle l'année de la hausse des taux ?

Mais tous ne sont pas aussi optimistes lorsqu'il s'agit d'augurer ce que sera 2016. Dans un entretien accordé à BFM, Nicolas Pécourt considère comme des plus probables « une remontée très graduelle des taux d'intérêt des crédits immobiliers au cours des prochains mois ». Directeur de la Communication externe du Crédit Foncier, celui-ci modère toutefois ses propos en ajoutant que, « malgré la légère hausse attendue dans les mois qui viennent, les taux d'intérêt resteront à des niveaux très bas ». Selon lui, même si les taux se redressent jusqu'à 2,40% (le taux moyen sur lequel table le Crédit Foncier pour la fin de l'année), le recul constaté depuis fin 2008 (le taux moyen y était de 5,07%) aura « apporté 25% de pouvoir d'achat en plus » aux ménages emprunteurs.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page