Taux de crédit immobilier Juillet et Août 2015

Notre analyse

Au fil des dernières semaines, le mouvement de remontée des taux s'est progressivement généralisé jusqu'à supplanter totalement une baisse qui aura su perdurer plus de 18 mois d'affilés. Entre les mois de juin et juillet 2015, les taux de prêt immobilier ont ainsi progressé d'environ une dizaine de points de base et ce, quelle que soit leur durée. Le taux d'emprunt moyen s'établit donc à 2,10% sur 15 ans (contre 2,01% le mois précédent) et à 2,38% sur 20 ans (contre 2,26% en juin).

Tableau des meilleurs taux de prêt immobilier Juillet et Août 2015

Mise à jour le : 22/07/2015 Durée du prêt immobilier
Profil emprunteur 10 ans 15 ans 20 ans 25 ans 30 ans
Excellent 1.43 Hausse 1.66 Hausse 1.93 Hausse 2.14 Hausse 3.04 Stable
Bon 1.95 Hausse 2.10 Hausse 2.38 Hausse 2.80 Hausse 3.52 Baisse
Moyen 2.15 Hausse 2.20 Hausse 2.50 Hausse 2.85 Stable 3.62 Baisse
* Taux donnés à titre indicatif. Ils sont réalisés sur la base des meilleurs courtiers.

Méthode de calcul du taux immobilier

Le montant du taux qu'une banque pourra vous accorder variera en fonction du :

    • taux auquel les banques se financent elles-même en Juillet 2015. Il est indexé sur l'OAT ou l'Euribor,
    • la qualité du profil de l'emprunteur,
    • la durée du prêt demandé : plus la durée de l'emprunt est longue, plus le risque de défaillance de l'emprunteur est important,
    • type de projet à financer : il sera moins élevé pour un crédit immobilier (montant de l'emprunt important) que pour un crédit à la consommation.

Vous obtiendrez un crédit plus avantageux avec un taux immobilier révisable (aussi appelé variable) plutôt que fixe. Mais attention, le révisable est réactualisé chaque trimestre ou chaque année, et peut donc réserver de mauvaises surprises en cas de remontée de l'OAT. Il est moins cher, mais plus risqué !

Quoi qu'il en soit, n'hésitez pas à comparer les offres des banques ou des courtiers, les différences peuvent être importantes entre deux établissements financiers.

La saisonnalité des taux de prêt immobilier

L'évolution des taux de prêt immobilier est soumise à une saisonnalité, découpée en trois grandes périodes :

    • De janvier à mai : chaque début d'année, les banques se fixent des objectifs commerciaux plus ou moins ambitieux. Souhaitant les atteindre le plus rapidement possible, le premier semestre est une période où les taux sont généralement orientés à la baisse. Le point d'orgue de la baisse des taux s'opère au cours des mois de mars et avril, considérés comme le 1er temps fort de l'immobilier. Les banques se livrent alors une concurrence acharnée pour s'attirer une nouvelle clientèle.
    • De juin à août : la période estivale est traditionnellement signe d'accalmie voire de hausse des taux. Vacances obligent, les banques se trouvent en sous-effectif et préfèrent souvent remonter leurs taux de crédit afin de limiter l'afflux de demandes. Celles qui ont d'ores et déjà atteint leurs objectifs commerciaux auront tendance à se montrer plus sélectives et à durcir leurs conditions d'octroi.
    • De septembre à décembre : durant la dernière partie de l'année, les banques se partagent généralement en deux groupes aux stratégies bien distinctes. Celles qui ont rempli leurs objectifs misent sur une hausse des taux pour accroître leurs marges alors que les autres proposent des taux d'emprunt plus attractifs afin de combler leur retard.
Mois Tendance de la saisonnalité (1)
Janvier Baisse des taux
Février Baisse des taux
Mars Baisse des taux
Avril Baisse des taux
Mai Augmentation des taux
Juin Augmentation des taux
Juillet Augmentation des taux
Août Baisse des taux
Septembre Baisse des taux
Octobre Baisse des taux
Novembre Baisse des taux
Décembre Taux stables

(1)Les informations fournies sont issues de tendances observées et peuvent être amenées à évoluer en fonction de l'indice OAT, ou d'une modification de la polique du logement.

Trucs et astuces pour obtenir un meilleur taux de prêt immobilier

La meilleure proposition que pourra accorder une banque en Juillet 2015 sera fonction de plusieurs éléments concernant le profil de l'emprunteur:

  • Situation professionnelle : un statut salarié depuis plusieurs années dans la même entreprise est préférable,
  • Contrat de travail : un contrat à durée indéterminée (CDI) vous donnera droit à un meilleur taux qu'un contrat de travail à durée déterminée (CDD) car moins risqué. Dans les deux cas il faudra que la période d'essai soit écoulée,
  • Age, situation familiale : mieux vaut être jeune, en couple et en bonne santé !
  • Durée de l'emprunt : plus il est court, meilleure sera l'offre de prêt de la banque,
  • Localisation du bien : une région où le marché est dynamique permet d'obtenir une meilleure proposition en raison de la concurrence que se livrent les établissements financiers. En cas de défaillance de l'emprunteur, la banque aura plus de facilité à revendre le bien à un bon prix.
  • L'apport personnel : plus l'apport de l'emprunteur sera important, et meilleur sera le taux de crédit proposé par la banque.

Les conseils de LPI

L'offre qu'un emprunteur pourra obtenir variera fortement d'un établissement financier à un autre. Il est donc essentiel de comparer les propositions des banques ou des courtiers en prêts immobiliers pour obtenir le meilleur taux d'intérêt.

Pour optimiser ses chances d'obtenir un excellent taux immobilier, un emprunteur devra prendre le temps de vérifier son éligibilté aux prêts aidés et subventionnés (PTZ, Prêt Action Logement, ...), et augmenter ainsi son apport personnel. PLus son apport sera important, moins la durée du crédit sera longue, et plus les offres des banques seront intéressantes.

Le marché immobilier est saisonnier. Il sera plus facile d'obtenir un bon taux en début et en fin d'année.

Profitez des taux attractifs