Crédit immobilier : vers une nouvelle baisse des taux

Alors que les records se succèdent pour les taux de prêt immobilier, une question peut légitimement être posée : cette tendance extrêmement favorable aux candidats à l’emprunt peut-elle encore durer ? Oui si l’on en croit le courtier en ligne Meilleurtaux qui table sur de nouvelles baisses à venir pour ce mois de juin 2014. …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Crédit immobilier : vers une nouvelle baisse des taux

Alors que les records se succèdent pour les taux de prêt immobilier, une question peut légitimement être posée : cette tendance extrêmement favorable aux candidats à l’emprunt peut-elle encore durer ? Oui si l’on en croit le courtier en ligne Meilleurtaux qui table sur de nouvelles baisses à venir pour ce mois de juin 2014.

Exceptionnels, les taux de prêt pourraient l’être plus encore

« Le mois de juin s’annonce radieux pour les emprunteurs avec des conditions de taux plus qu’exceptionnelles« , voici comment débute la dernière note de conjoncture publiée par Meilleurtaux. Alors que l’Observatoire Crédit Logement vient de souligner le niveau extrêmement bas atteint par les taux de prêt immobilier durant le mois de mai (voir notre article), les emprunteurs pourraient donc encore en profiter au cours des semaines à venir.

Faisant état de taux moyens s’établissant au début du mois de juin à respectivement 2,85% et 3,05% pour les emprunts sur 15 et 20 ans, le courtier constate aussi, « pour la première fois depuis très longtemps« , une nette régression des taux de plus longue durée (25 et 30 ans). Une telle situation permet donc à Maël Bernier, porte-parole de Meilleurtaux, d’évoquer des « conditions de taux qui n’ont de mémoire jamais été atteintes » et qui, toujours selon le courtier, pourraient même gagner en attractivité au cours de ce mois de juin.

Des taux bas oui, mais sous condition

Toutefois, il serait présomptueux de considérer les banques comme de simples philanthropes. Celles-ci réserveront en effet bien souvent les taux les plus avantageux aux emprunteurs qui acceptent de jouer le jeu du donnant donnant. « En clair, un nouveau client immobilier ne présentera d’intérêt que par les contreparties qu’il accordera à la banque (domiciliation bancaire, équipement du couple, assurance emprunteur…), et dans ce cadre si les contreparties sont nombreuses, les décotes accordées sur le taux peuvent atteindre plus d’un demi-point par rapport aux barèmes initialement proposés« , explique à ce sujet Maël Bernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *