Prêt immobilier : les français en redemandent

L’engouement des français pour le prêt immobilier ne se dément pas, bien au contraire. Selon la Banque de France, en à peine 3 mois, pas moins de 60 milliards d’euros d’emprunt auraient ainsi été distribués. Crédit immobilier : les banques ont beaucoup prêté en septembre La hausse estivale des taux est bel et bien derrière …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Prêt immobilier : les français en redemandent

L’engouement des français pour le prêt immobilier ne se dément pas, bien au contraire. Selon la Banque de France, en à peine 3 mois, pas moins de 60 milliards d’euros d’emprunt auraient ainsi été distribués.

Crédit immobilier : les banques ont beaucoup prêté en septembre

La hausse estivale des taux est bel et bien derrière nous et ça, les particuliers en ont pleinement conscience. Il n’est donc guère étonnant de voir les candidats à l’emprunt être de plus en plus nombreux à prendre rendez-vous avec leur banquier pour souscrire un prêt immobilier. Si l’on en croit la Banque de France, après avoir marqué le pas devant la remontée des taux opérée cet été, la production de crédits à l’habitat a relevé la tête au cours du mois de septembre. Dans le détail, l’institution financière note que le montant global des prêts octroyés s’est établi à 21,2 milliards d’euros en juillet (soit un plus haut depuis 2003) avant de céder du terrain en août (20,2 milliards) pour enfin se reprendre en septembre (20,6 milliards d’euros souscrits).

Evoquant une progression de +3,9% (contre +3,4% en août), la Banque de France constate donc que « le taux de croissance annuel des crédits aux particuliers connait une nouvelle hausse en septembre 2015, en particulier sous l’impulsion des prêts à l’habitat ».

La renégociation de crédit a porté le marché

Contrairement à ce que l’on aurait pu imaginer, la bonne santé affichée par la production de prêts doit encore beaucoup aux renégociations et rachats de crédit. Alors que l’on pensait ce type d’opérations financières en perte de vitesse depuis la fin de l’été, la réalité semble avoir été toute autre. En septembre, quelques 9,7 milliards d’euros auraient ainsi fait l’objet d’une renégociation, soit exactement le même montant qu’en juillet dernier. A en croire la Banque de France, renégociations et rachats représentaient encore à la rentrée près de la moitié (47%) de l’activité des établissements prêteurs. Une proportion qui devrait toutefois nettement décliner si l’on s’en réfère aux récentes déclarations des professionnels du secteur. Le courtier Vousfinancer aurait ainsi vu la part de renégociation passer de 40% au premier semestre à seulement 18% début octobre. Le marché n’a pourtant pas de quoi s’inquiéter puisque, sous l’impulsion de la baisse des taux observée actuellement, les demandes de nouveaux crédits devraient prendre le relai pour soutenir son activité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *