Que vaut la garantie perte d’emploi ?

Parmi les 26,2 millions de français qui ont un emploi, neuf sur dix sont salariés, 85,3% en CDI. Autant de candidats potentiels pour l’acceptation d’un prêt immobilier par les établissements bancaires. Car il va sans dire qu’en plus de la situation personnelle du demandeur, de son taux d’endettement et de son état de santé, les banques accordent plus volontiers un crédit aux professionnels salariés ayant signé un contrat à durée indéterminée. Dans ces conditions, faut-il opter pour la garantie perte d’emploi ? Voici quelques explications.

Assurance de prêt
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Assurance de prêt
  4. Que vaut la garantie perte d’emploi ?

La garantie perte d’emploi : qu’est-ce que c’est ?

En cas de perte d’emploi, la garantie assure le remboursement des mensualités de l’emprunt immobilier. Bien que facultative, contrairement aux garanties décès et perte d’autonomie, la garantie perte d’emploi est systématiquement proposée par les banques au moment de constituer le dossier de demande de crédit. Il est possible de la refuser mais certains organismes l’exigent pour accorder le prêt.

Lorsqu’elle est proposée par la banque elle-même, elle s’inscrit dans un contrat groupe. Il s’agit d’un contrat signé par l’établissement bancaire auquel adhèrent tous les clients bénéficiaires d’un prêt immobilier qui le souhaitent. Les cotisations globales sont déterminées par l’âge et l’état de santé des adhérents. Ainsi, les plus âgés paient généralement plus que les plus jeunes. L’autre type de contrat propose des garanties individuelles souvent mieux adaptées au profil de chacun et parfois plus économiques.

Qui peut bénéficier de la garantie perte d’emploi ?

assurance-pret-perte-emploi

La garantie perte d’emploi de l’assurance de prêt est de plus en plus décriée. Il existe tellement de risques de se retrouver sans emploi, les chiffres du chômage étant par ailleurs toujours très élevés, les compagnies d’assurance multiplient les clauses spécifiques et limitatives : durée d’obtention des versements, conditions très sélectives, nombreux sont en effet les freins à l’adoption d’une telle garantie.
Pour être couvert, il faut respecter de nombreux critères :

  • La rupture du contrat de travail doit être involontaire : pas de chômage partiel, de démission ou de rupture conventionnelle
  • Seuls sont concernés par cette garantie, les salariés en CDI depuis au moins six à douze moins, et de moins de 55 ans

Qui plus est :

  • Il existe un délai de carence de six à douze mois ainsi qu’un délai de franchise de trois à neuf mois avant de pouvoir bénéficier des indemnités. Autrement dit, il peut se passer plus d’1 an ½ durant lequel les mensualités ne sont pas couvertes
  • La garantie ne couvre les chômeurs que sur une durée de 36 à 48 mois et pas après l’âge de 60 ans
  • En outre, seul 30 à 80 % du montant emprunté pourra en réalité être supporté par la garantie en cas de perte d’emploi (100 % dans certains cas)

Garantie perte d’emploi : à quel prix ?

Le coût de la garantie perte d’emploi est déterminé par la somme empruntée. Les taux les plus courants sont compris entre 0,10 et 0,70 % du montant total du prêt.
A titre d’exemple, l’assurance chômage pourra couter entre 4 000€ et 28 000€ pour un crédit de 200 000€ sur 20 ans. Il faudra y ajouter le coût de l’assurance décès et perte d’autonomie obligatoire.
Même si le contexte économique n’est pas très favorable, il est important de prendre le temps de réfléchir avant de choisir la garantie perte d’emploi. Cette décision dépend de la situation personnelle et professionnelle de chacun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vos commentaires (2)

  • Philippe GrandBonjour Georges, Il se peut effectivement qu'il y ait des clauses spécifiques selon les contrats d'assurance. Mieux vaut donc directement voir avec votre compagnie d'assurance, soit au Crédit Agricole. Bien à vous,
    Le : 25/10/2018
  • FernandesBonjour, j'ai actuellement une assurance emprunteur avec l'option perte d'emploie depuis 9 ans. Hors il s'avère que celle ci ne fonctionne pas car comme je déclare mes impôts dans un autre pays et que je vais toucher mes indemnités chômage dans ce pays et bien je n'en n'ai pas le droit a ma grande surprise. Le crédit agricole m'informe qu'il me faut le justificatif de pole emploie si non ce n'est pas possible utiliser mon assurance. Donc je paie une assurance pour rien depuis 9 ans.
    Le : 24/10/2018