Le prêt à taux zéro séduit les jeunes

27/11/2015 à 14:45 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Le prêt à taux zéro séduit les jeunes
Le prêt à taux zéro séduit les jeunes

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Alors que sa réforme avance à grands pas, le PTZ version 2015 était-il vraiment aussi inefficace que ça ? La question mérite d'être posée puisqu'il aurait notamment réussi le pari de séduire les jeunes.

L'heure est au bilan pour le PTZ 2015

D'ici quelques semaines entrera en vigueur la nouvelle formule du prêt à taux zéro. Une très bonne nouvelle pour les candidats à l'achat qui profiteront non seulement d'un dispositif plus accessible mais aussi et surtout de possibilités de financement bien plus conséquentes. Mais si les avantages de cette réforme ne font aucun doute, le prêt à taux zéro actuel a-t-il pour autant raté ses objectifs ? Bien sûr, le gouvernement se devait de repenser le PTZ destiné à l'immobilier ancien (PTZ revitalisation rurale) tant celui-ci semblait à côté de la plaque (seulement 800 prêts distribués au premier semestre). Mais si l'on considère le prêt à taux zéro dans son ensemble (logements neufs et anciens confondus), l'année 2015 aura finalement été un bon cru. Dès le mois d'août, un rapport mettait en lumière le net regain d'intérêt des ménages pour ce dispositif. Entre les premiers semestres 2014 et 2015, le nombre de prêts souscrits aurait ainsi bondi de +35%. Une progression qui n'aura malheureusement pas permis au PTZ de s'imposer comme l'outil d'accession à la propriété ultime que souhaitait en faire le gouvernement.

Le prêt à taux zéro porté par les jeunes

Concernant le public visé, le dispositif s'adresse exclusivement aux primo-accédants et se devait par conséquent d'inciter les jeunes ménages à revenir sur le marché. Or, sur ce point-là, le prêt à taux zéro semble bel et bien avoir tenu ses engagements. Si l'on en croit une récente étude du Crédit Foncier, 79% des emprunteurs ayant opté cette année pour un PTZ avaient moins de 40 ans. Une proportion qui pourrait bien s'accroître encore un peu plus dès le 1er janvier prochain et l'entrée en vigueur d'un PTZ 2016 qui s'annonce d'ores et déjà comme un véritable atout pour les candidats à l'achat.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page