Les moins de 30 ans privés de prêt immobilier

03/12/2015 à 11:57 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Les moins de 30 ans privés de prêt immobilier
Les moins de 30 ans privés de prêt immobilier

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Souscrire un crédit immobilier lorsque l'on a moins de 30 ans n'est pas chose aisée. C'est ce que révèle la dernière étude Empruntis qui fait le point sur les difficultés rencontrées par les jeunes emprunteurs.

Prêt immobilier : quand jeunesse rime avec délicatesse

Avec des taux dont les niveaux continuent de se montrer toujours extrêmement attractifs, le prêt immobilier n'en finit pas de séduire des particuliers. Et pourtant, à y regarder de plus près, les candidats à l'emprunt ne seraient pas tous logés à la même enseigne, loin de là. S'il est une frange d'emprunteurs qui ne semble pas recueillir les faveurs des banques, ce sont très certainement les jeunes de moins de 30 ans. Une catégorie à laquelle le courtier Empruntis consacre d'ailleurs sa toute dernière étude.

Si les jeunes peuvent profiter de conditions d'emprunt parfois avantageuses (une assurance de prêt immobilier moins onéreuse par exemple), encore faut-il qu'ils puissent obtenir leur crédit. Or, c'est justement à cette étape que le bât blesse. Pour les banques, un jeune âge est loin de constituer un atout. Les moins de 30 ans sont, par définition, intégrés depuis peu dans la vie active et bon nombre d'entre eux n'ont par conséquent qu'un simple CDD (voire un statut d'intérimaire) à faire valoir. Pas de quoi satisfaire l'établissement prêteur surtout si le jeune vit encore chez ses parents. En effet, pour une banque, être en location signifie pouvoir gérer convenablement son budget afin de régler en temps et en heure son loyer. Une qualité indispensable lorsqu'il s'agira de s'acquitter d'une mensualité d'emprunt.

Autre écueil que les jeunes emprunteurs ont à surmonter : celui de l'apport personnel. Du fait de leur jeune âge, ceux-ci n'ont évidemment pas encore eu le temps de se constituer une épargne importante. L'apport personnel présenté par les candidats au crédit de moins de 30 ans est ainsi inférieur de 37% (36.585 euros) à l'apport moyen tous profils confondus.

Les jeunes : une rareté sur le marché du prêt immobilier

Tous ces éléments relatifs à leur âge ne plaident pas en faveur des jeunes. L'étude note d'ailleurs à ce sujet que seul un tiers des demandes adressées par les moins de 30 ans aboutissent à l'obtention d'un prêt immobilier. Et pour ceux qui réussissent tant bien que mal à décrocher leur précieux financement, le montant octroyé se révèle moins conséquent que la moyenne (-9% à 161.577 euros). Reste à savoir si le futur prêt à taux zéro sera à même de combler le retard qu'accuse actuellement les moins de 30 ans sur les autres emprunteurs lorsqu'il s'agit de se voir accorder un prêt immobilier.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page