Comment améliorer votre dossier de demande de crédit

Dernière mise à jour 3 juillet 2015

apport personnel prêt immobilier

1- Bien préparer votre dossier

Inutile de prendre rendez-vous chez votre banquier avant d'avoir collecté les éléments indispensables à la qualification de votre dossier.

Apport personnel taux endettement et quotien familial

2- Vérifier la solvabilité de votre dossier

Lorsque votre dossier sera constitué, il vous faudra vérifier 3 points essentiels que votre banquier ne manquera pas d'analyser dans les moindres détails :

  • Votre apport personnel : c'est la somme que vous apportez directement dans votre projet d'acquisition. Plus elle sera importante et plus votre banquier consentira à vous accorder votre crédit (en savoir + sur l'apport personnel).
  • Votre quotient Familial (ou reste à vivre) : il ne devra pas être en dessous de 4 800 euros par an et par membre de votre foyer. Le calcul de ce Quotient Familial permettra au banquier de connaître l'impact de votre emprunt sur votre train de vie. (en savoir + sur le Quotient Familial)
  • Votre taux d'endettement : il ne devra pas excéder 33%. Il s'agit de la somme de vos crédits en cours ajoutée au crédit immobilier que vous souhaitez souscrire (en savoir + sur le taux d'endettement).

Apport personnel optimiser sa demande

3- Votre situation professionnelle

S'il conçoit à vous accorder un prêt immobilier, votre banquier entend bien être remboursé. Il privilégiera les emprunteurs disposant :

    • de revenus réguliers et pérennes.
    • d'un contrat de travail en CDI dont la période d'essai est révolue
    • d'une ancienneté dans la profession.

Multiplier les employeurs n'est donc plus considéré comme un handicap pour obtenir un prêt immobilier du moment que vous exercez le même métier.

4- Bien gérer son budget

4.1- L'examen de votre compte bancaire

Avant d'accorder un prêt immobilier à un futur client, la banque déterminera obligatoirement que les futures mensualités n'alourdiront pas de façon excessive le budget de ce dernier. Un examen approfondi des relevés de compte de l'emprunteur (au moins ceux couvrant les trois derniers mois) permettront de s'assurer que son budget ne sera pas mis à mal par la charge supplémentaire de mensualités.

4.2- Votre épargne

Malgré un taux d'endettement relativement faible et des fins de mois parfois difficiles, un particulier pourra toutefois prétendre à un prêt immobilier s'il dispose d'un produit d'épargne qu'il alimente régulièrement. En effet, réserver chaque mois une somme conséquente à son PEL (Plan d'Epargne Logement) ne pourra que rassurer votre banquier sur votre aptitude à faire face à une certaine pression financière.

Apport personnel depot dossier banque

5- La durée de remboursement

En accordant un prêt immobilier, la banque s'expose au risque que l'emprunteur ne puisse s'acquitter de son remboursement. La banque considérera qu'un crédit immobilier de courte durée comporte en effet un risque de défaillance de remboursement bien moindre que l'octroi d'un prêt immobilier sur 20 ou 25 ans. Un emprunt réalisé sur 10 ans bénéficiera donc d'un taux bien plus attractif qu'un crédit sur 25 ans ou plus.

6- Comment évaluer la qualité d'un dossier de crédit ?

Êtes-vous plutôt « cigale » ou plutôt « fourmi » ? Disposez-vous du budget nécessaire pour supporter la charge d'un prêt immobilier ? Etes-vous certain des qualités de votre dossier ? Si vous faites partie de ces futurs emprunteurs qui se posent ce genre de question, nous vous proposons ici de réviser vos classiques en parcourant point par point les éléments pour juger de la qualité de votre dossier de prêt.

Qualité du dossier
Critères Très mauvais Mauvais Moyen Bon Très bon
Emploi Pas d'emploi
CDD
Période d'essai en cours
CDD - CDI
Période d'essai en cours
CDI CDI CDI
Ancienneté 0 mois < 6 mois > 6 à 8 mois < > 8 mois > 12 mois
Marché immobilier local Inactif Peu actif Stable Actif Très actif
Apport personnel 0 % 10 % à 15 % 15 % à 25 % 25 % à 30 % Plus de 30 %
Capacité d'épargne 0 % <10 % des revenus 10 % des revenus, sur une durée < 1 an 10 % à 20 % des revenus sur 2 ou 3 ans 25 % des revenus, sur + de 3 ans
Taux d'endettement > 40 % 35 % à 40 % 33 % 25 % à 30 % < 25 %
Quotient familial < 2.750 € < 3.300 € 3.300 à 5.300 € > 5.300 € > 7.600 €
Durée du prêt > 20 ans 20 ans 15 ans 10 à 12 ans < 10 ans
Pourcentage de travaux > 50 % 40% 20 % à 30 % < 20 % < 20 %
Financement prêt relais 100 % 80 % 70 % 50 % à 60 % 50 % à 60 %
Assurance Pas d'assurance Assuré avec exclusion ou restriction Assuré sans restriction Assuré sans restriction Assuré sans restriction

7- Les conseils de LPI

Votre banquier établira son jugement à la vue des pièces et du projet que vous allez lui soumettre. Il convient donc de bien préparer votre dossier, car son avis sera définitif.

Avant toute demande de prêt nous vous invitons à :

    • Vérifiez vos droits au PTZ ou à d'autres prêts aidés. Ils vous permettront de renforcer votre apport personnel.
    • Maitrisez les dépenses de votre ménages dans les 120 jours précédant la demande : votre banquier vérifiera chacun de vos postes de dépense.
    • Augmentez votre épargne dans l'année précédant votre demande pour prouver votre capacité à supporter le remboursement du crédit.
    • Ouvrez un compte bancaire dans une deuxième banque : cela vous permettra de faire jouer la concurrence et de mettre votre banquier actuel sous pression.
    • Augmentez la durée du prêt demandé pour diminuer votre taux d'endettement.
    • Si avez un profil cigale, utiliser un deuxième compte pour vos dépenses « exceptionnelles ». Votre banquier n'a aucun moyen de savoir si vous possédez un compte dans une autre banque.

Voir l'infographie complète L'apport personnel en image