Foire aux questions sur le crédit immobilier

Choisir entre PEL et CEL ?

Aux côtés de l'assurance vie et du Livret A, le Compte épargne logement (CEL) et le Plan épargne logement (PEL) représentent des solutions de placement dont les français sont particulièrement friands. Une popularité qui s'explique notamment par la large diffusion de ces dispositifs et l'image de sécurité qu'ils véhiculent.

Le Compte épargne logement (CEL) et le Plan épargne logement (PEL) ont ceci de particulier qu'ils constituent tous deux une solution d'épargne attractive permettant l'obtention d'un prêt immobilier dont les conditions peuvent se révéler globalement avantageuses. Les titulaires d'un plan ou d'un compte épargne logement disposent donc chacun de deux produits en un, leur offrant ainsi un champ d'options plus élargi en ce qui concerne l'attribution de leurs économies. Après une période d'épargne obligatoire, ces derniers peuvent en effet choisir de laisser leur PEL ou CEL croître naturellement (au fil des intérêts accumulés chaque année) ou d'affecter leur épargne au financement d'un logement. Souvent utilisé comme apport personnel lors de la souscription d'un prêt immobilier, PEL et CEL constituent donc bien souvent le point de départ d'une acquisition immobilière.

Si une personne ne peut pas disposer de plusieurs CEL et PEL, les deux dispositifs peuvent en revanche être cumulés s'ils ont été ouverts au sein d'un même établissement. Présentant de réelles similitudes, PEL et CEL n'en sont pas moins deux solutions de placement et de financement à part entière. Qu'il s'agisse de la fiscalité à laquelle ils sont soumis, des possibilités d'épargne qu'ils affichent, de leur impact sur la souscription d'un éventuel prêt immobilier, vous découvrirez dans les paragraphes suivants les principales caractéristiques de ces deux dispositifs.

Retour à la Faq