76 % des Français préfèrent l’achat à la location immobilière

Accéder à la propriété immobilière est un objectif auquel aspirent de nombreux Français. Malgré l’évolution de la fiscalité immobilière souvent dissuasive, trois quarts des ménages préfèrent acheter un bien plutôt que le louer. Une part qui évolue toutefois selon les profils, les catégories sociaux-professionnelles mais également les ressources financières des ménages, qui peuvent représenter un frein.

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. 76 % des Français préfèrent l’achat à la location immobilière

Véhicule, logement, les Français préfèrent acheter

propriétaire-achat-maison-voiture-cadre-professionnel-location

Alors que l’heure est au développement des services de partage et de leasing qui font la part belle à la location, de nombreux ménages souhaitent investir dans leur résidence principale. Si 22 % des Français préfèrent la souplesse qu’offre la location, 76 % en revanche se tournent en effet plus volontiers vers l’acquisition. Un ratio identique lorsqu’il s’agit de s’équiper d’une voiture.

Il faut regarder du côté des résidences de vacances et des films pour constater, à l’inverse, le succès des locations. Pour ces deux postes de dépense, les Français préfèrent louer, pour respectivement 83 % et 59 %.

L’accès à la propriété, un objectif pour de nombreux ménages

À la question, « faut-il acheter son logement ou préférer la location ? », les spécialistes répondront cette année encore que la conjoncture est favorable aux acquéreurs, la baisse des taux permettant d’équilibrer la hausse des prix notamment dans les grandes villes. Mais d’autres paramètres sont cependant à prendre en compte.

L’attrait pour la propriété immobilière varie peu selon les femmes (78 %) et les hommes (75 %). C’est en revanche la situation professionnelle qui, sans surprise, semble faire la différence. Les catégories socio-professionnelles supérieures sont 81 % à privilégier l’achat à la location alors que le chiffre chute à 68 % pour les catégories inférieures. De même, l’accès à la propriété semble s’inscrire dans les critères de réalisation personnelle pour les plus jeunes. 85 % des jeunes de 25-34 ans n’ayant jamais été propriétaires l’envisagent contre 45 % seulement chez les plus de 65 ans.

71 %
des Français préfèrent rembourser chaque mois des mensualités de crédit immobilier plutôt que de payer un loyer. 9 % pensent l’inverse.

Mais l’âge reste cependant l’un des principaux freins à l’achat, auquel s’ajoute des revenus insuffisants pour 83 % des non-propriétaires et une situation professionnelle instable pour 65 % d’entre eux. Pour certains, les raisons évoquées sont plus surprenantes. Ainsi, 37 % des non-résidents estiment ne pas avoir assez de temps à consacrer à un projet immobilier, quand 34 % évoquent quant-à-eux la mise en place du prélèvement à la source et son lot d’incertitudes.

Pour 94 % des foyers gagnant plus de 2000 euros par mois, devenir propriétaire reste cependant essentiel. Pour 88 % d’entre eux, c’est d’ailleurs le meilleur moyen de se constituer un patrimoine qui favorise l’indépendance financière et offre une certaine sécurité en cas de problèmes liés aux aléas de la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *