Agents immobiliers : pourquoi ont-ils mauvaise réputation ?

Acteur incontournable de la majorité des transactions immobilières, l’agent immobilier n’a pas pour autant une bonne réputation auprès des clients. La récente enquête menée par l’Ifop pour le site Locat’Me a mis en lumière plusieurs points négatifs assombrissant le tableau de ces professionnels tels que frais élevés, informations floues, mauvaise communication…

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Agents immobiliers : pourquoi ont-ils mauvaise réputation ?

Un cadre peu évolutif chez les agents immobiliers

L’un des principaux reproches fait à l’encontre des agents immobiliers est le fonctionnement des agences qui reste inchangé d’après leurs clients. Trois-quarts d’entre eux estiment qu’au cours des 20 dernières années, les prestations proposées lors de la location d’un logement n’ont pas évolué et qu’aucun effort n’a été effectué dans leur sens. Lorsque l’on se penche du côté des bailleurs, on observe que 66 % d’entre eux partagent la même opinion sur ce sujet.

Des honoraires surévalués

Le peu d’évolution en terme d’accompagnement et de service n’est pas le seul reproche fait au sujet des agents immobiliers. Les honoraires de location sont également responsables de la mauvaise réputation qu’ont les agents. En effet d’après l’enquête Ifop publiée par Locat’Me, 71 % des locataires estiment qu’ils reversent trop de rémunérations à leur agence ; 40 % de ces mêmes clients jugent ces honoraires excessifs.

Les propriétaires et les locataires s’accordent même pour dire que les agents immobiliers privilégient leurs intérêts personnels à ceux de leurs clients. La quasi totalité des personnes sondées (94 %) ont conscience « de la situation précaire du locataire et de sa position de faiblesse en agence ». Un préjugé qui n’est pas du tout à l’avantage de ces professionnels et témoigne de la méfiance qui règne à leur égard.

Loi sur l’affichage : briser la méfiance par la transparence

L’arrêté du 10 janvier 2017 relatif à l’information des consommateurs par les professionnels des transactions immobilières a pour but d’obliger les agences immobilières à faire figurer le prix de vente des biens sans honoraires. On appelle cela le prix net vendeur. Il permet aux clients de prendre conscience de la valeur réelle du logement et leur offre une meilleure visibilité lors des négociations.

Cet arrêté est entré en vigueur depuis le 1er avril et permettra d’instaurer une plus grande transparence dans un milieu considéré comme flou par les clients.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *