Crédit conso : 2014, l’année du rétablissement ?

Si l’on en croit la dernière note de conjoncture publiée par l’ASF (l’association française des sociétés financières), le marché du crédit à la consommation a connu une sensible embellie au cours du 1er trimestre 2014. Un regain d’activité qui semble donc mettre un coup d’arrêt à deux années relativement délicates. Le crédit conso se relance… …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Crédit conso : 2014, l’année du rétablissement ?

Si l’on en croit la dernière note de conjoncture publiée par l’ASF (l’association française des sociétés financières), le marché du crédit à la consommation a connu une sensible embellie au cours du 1er trimestre 2014. Un regain d’activité qui semble donc mettre un coup d’arrêt à deux années relativement délicates.

Le crédit conso se relance…

En matière de crédit à la consommation, « l’activité marque sur l’ensemble du premier trimestre une modeste progression : +1,2% par rapport aux trois premiers mois de 2013 eux-mêmes en net recul« . C’est en tout cas ce que souligne l’Association française des sociétés financières à l’occasion de sa dernière non d’activité mensuelle. Concrètement, sur le seul mois de mars, la production de nouveaux crédits enregistre une hausse sensible de +1,5% par rapport à la même période un an auparavant. S’il s’agit là d’une bonne nouvelle pour l’ASF qui constate que l’activité, après avoir nettement chuté ces dernières années, tend désormais à se stabiliser, l’association souligne toutefois que celle-ci « demeure encore très faible« .

…Mais reste fragile

Dans le détail, si la production de crédits à la consommation affiche une évolution positive, cela est essentiellement dû à la bonne tenue enregistrée par les emprunts dédiés à l’achat de véhicules (+6,1% par rapport au mois de mars 2013 pour les voitures d’occasion et +6,6% pour les neuves). En revanche, des secteurs tels que les prêts consacrés à l’amélioration de l’habitat (-10% entre les premiers trimestres 2013 et 2014) accusent des replis non négligeables qui viennent quelque peu étouffer le sentiment de reprise ressenti jusque là. « A fin mars la production cumulée des douze derniers mois était encore inférieure de -22,4% par rapport au point haut atteint en septembre 2008« , note à ce sujet l’ASF.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *