Crédit immobilier : comment obtenir un financement en pleine épidémie de coronavirus ?

Généralement, il faut compter entre 3 et 4 mois entre la signature du compromis et l’acte de vente définitif. Les ménages qui ont entrepris les démarches en début d’année pour obtenir un prêt dans le but de financer un projet immobilier, se trouvent donc en plein questionnement. Compte tenu des délais qui s’allongent, des services à l’arrêt, est-il possible d’obtenir un crédit immobilier en plein confinement lié au covid-19 ? Voici nos conseils.

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Crédit immobilier : comment obtenir un financement en pleine épidémie de coronavirus ?

Coronavirus : les banques poursuivent leurs activités, mais les délais s’allongent

En pleine épidémie de coronavirus et alors que les rassemblements sont interdits et que de nombreux commerces ont dû fermer leurs portes, les banques font partie des services considérés comme « indispensables à la vie de la nation ».

Au même titre que les pharmacies, les commerces alimentaires et les stations-services, les agences bancaires sont donc libres de poursuivre leur activité dans le respect des gestes barrières et des consignes sanitaires. Seul problème, elles ne sont pas en mesure de recevoir du public et doivent donc s’adapter au travail à distance.

Coronavirusles banques poursuivent leurs activités mais les délais s’allongent

Si les banques gardent donc le contact avec leurs clients, elles ont cependant dû revoir leurs horaires, leurs méthodes et composer avec des équipes réduites. Les clients qui souhaitent suivre l’avancée d’un dossier doivent donc privilégier les contacts par e-mail, par téléphone ou même via la messagerie de leur espace sécurisé.

Crédit immobilier : une priorité pour les banques durant l’épidémie de Coronavirus

Parmi les dossiers classés prioritaires par les banques durant cette crise sanitaire, les demandes de crédits immobiliers des primo-accédants sont en tête. Mais, puisque tous les intermédiaires sont impactés, les délais peuvent s’allonger considérablement. C’est le cas des courtiers, des notaires et également des agents immobiliers. Aussi, les ménages qui ne sont pour l’instant qu’à l’étape de la signature du compromis de vente doivent veiller aux conditions suspensives. Ainsi, les professionnels conseillent de porter la condition suspensive pour l’obtention d’un prêt immobilier à 90 jours lorsque cela est possible, contre 30 à 60 jours habituellement.

Une condition suspensive est un événement qui, s’il se réalise, rend un contrat caduc. Dans le domaine de l’immobilier, la condition suspensive la plus courante est liée à l’obtention du prêt immobilier. En l’absence de prêt, la promesse de vente est annulée.

Renégociation, rachat de crédit : les ménages devront attendre

Pour les spécialistes, il est plus important actuellement d’obtenir un crédit immobilier que de négocier un taux à la baisse. Pour preuve, la différence entre un taux de 1,35 % à 1,10 % pour un prêt de 200 000 euros sur 20 ans représente une économie de quinze euros par mois.

Quant aux ménages qui souhaitent renégocier leur crédit ou entamer une procédure de rachat de prêt, ils devront pour la plupart patienter. Considérés comme non-prioritaires par les banques en cette période, ces dossiers ont peu de chance d’être traités rapidement, sauf s’il ne reste que l’étape de la signature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vos commentaires (8)

  • La rédactionBonjour Knuffe, La situation que nous vivons est exceptionnelle. La banque a probablement étudié votre dossier à partir des documents fournis avant l'épidémie de covid-19. Sur cette base, elle a simplement appliqué les règles à partir des documents fournis. Toutefois, vous êtes en droit de refuser le prêt. Vous avez fait une demande de prêt à laquelle la banque a donné son accord. Dans ce sens, l'offre de prêt est censée être très claire sur vos engagements et les éventuels risques. Le plus sage est d'en parler avec votre banquier pour estimer les différents scénarios possibles avant de signer l'offre. Bien à vous,
    Le : 14/04/2020
  • kuffneBonjour. Ma compagne et moi avons signé un compromis il y a plus de 2 mois, et l'offre de prêt tardé à arriver. J'ai contacté mon banquier depuis le début de la crise sanitaire pour lui faire part de mes doutes sur le projet, étant donné que nous faisons également un prêt relais. Nous vivons dans une zone (haute savoie) ou le marché de l'immobilier est tendue mais extrêmement dépendante du tourisme. Et nos professions également. Mon banquier travaille une semaine sur deux et ne répondait pas au téléphone, je lui ai laissé un mail explicite en ce sens en début de semaine dernière. Mais surprise hier vendredi, notre prêt est accordé. Le risque est grand pour nous avec cette crise de contracter un prêt relais et de perdre une partie de nos revenus. N'y a t il pas une faute grave de la banque d'avoir édité une offre compte tenu des avertissements évoqués plus haut? Le risque de surendettement pour nous à moyen terme est désormais réel.
    Le : 11/04/2020
  • La rédactionBonjour Pradux, Les mesures de confinement liées à l'épidémie de coronavirus ont changé la donne pour certains professionnels et allongé les délais de traitement des dossiers. Le mieux est de contacter votre courtier pour avoir une explication. Bien à vous,
    Le : 10/04/2020
  • PraduxBonjour, Je suis en contact avec un courtier, mon dossier a été envoyé la première semaine de mars, je n'ai toujours pas reçu d'offre. Habituellement de 2 semaines, je trouve ce délais fortement rallongé. Je suis primo accedant, donc normalement en priorité. Quelqu'un a un retour d'expérience?
    Le : 09/04/2020
  • La rédactionBonjour Pierre, J'aurais tendance à dire que non, puisque, pour une demande de prêt, les banques examinent les revenus. Si vos revenus n'ont pas diminués puisque votre salaire est versé à 100 %, la banque ne devrait pas, à mon sens, s'opposer à l'octroi du prêt pour cette raison-là. De plus, la situation exceptionnelle change la donne. Les banques font donc du cas par cas. Le mieux est donc de demander à votre conseiller bancaire. Bien à vous,
    Le : 03/04/2020
  • PierreBonjour, Je suis au forfait jour et je vais passer au chômage partiel, mon salaire sera quand même versé à 100% de part la convention collective de la métallurgie. Nous avons un projet immobilier et devons signer le compromis ce mois-ci, est-ce que la banque peut s'opposer a notre demande de prêt du fait que je sois au chômage partiel ?
    Le : 03/04/2020
  • La rédactionBonjour Laveuve, Effectivement, pour votre dossier de demande de prêt, il faut présenter un document d'identité officiel (passeport ou carte d'identité). Le permis n'est pas un document d'identité officiel. Malheureusement, la situation actuelle est exceptionnelle. Les services de votre ville sont fermés comme partout ailleurs en France. Voyez avec la banque si elle ne peut pas accorder un délai supplémentaire de validité à la simulation étant données les circonstances. Bien à vous,
    Le : 01/04/2020
  • laveuveJe veux demander un prêt a une autre banque que la mienne (suite a une simulation) pour l'achat d'un logement, la banque me demande une carte nationale d'identité ou un passeport, le permis de conduire ne leurs convient pas. J'ai demandé le renouvellement de ma carte d'identité depuis décembre (2019) il a fallut presque 3 mois avec les nouvelles démarches pour obtenir un rendez vous le 28 février, et initier la demande, mais aujourdhui tous les services sont fermé ( exception des décès) comment puis je avancer ? , la simulation de prêt a une validité de un mois .
    Le : 31/03/2020