Crédit immobilier et coronavirus : pourquoi le report des mensualités est une mauvaise idée

En raison de l’épidémie de coronavirus, nombreux sont les Français au chômage partiel ou qui voient baisser leur activité. Une situation qui peut fragiliser les budgets et rendre difficile le paiement des charges et des échéances de prêt immobilier. Si le report des mensualités de crédit reste possible, il vaut mieux privilégier la modulation des échéances. Explications.

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Crédit immobilier et coronavirus : pourquoi le report des mensualités est une mauvaise idée

Suspension de remboursement : la bonne solution pour les emprunteurs touchés par le coronavirus ?

Depuis plus de deux semaines, la France est confrontée à une situation inédite : fermeture des écoles, cafés, bars et restaurants, ainsi que de tous les commerces « non-indispensables à la vie de la nation ». Conséquence directe de cette crise, des files d’attente qui s’allongent dans les supermarchés et le confinement de la population jusqu’à nouvel ordre. Si l’épidémie de coronavirus fait redouter le pire au niveau sanitaire, l’économie du pays est, elle aussi, menacée.

Pour bon nombre de salariés, l’emploi du temps quotidien est consacré à la garde des enfants et l’école à domicile et le télétravail. D’autres ont été déclarés en chômage partiel du fait de l’impossibilité de pratiquer leur activité professionnelle. La baisse d’activité voire l’arrêt total est aussi le lot des indépendants, commerçants et chefs d’entreprise.

Aussi, il peut être tentant de contacter sa banque pour réaménager temporairement ses échéances de prêt immobilier ou de crédit à la consommation. Pour ce faire, plusieurs établissements financiers nationaux se sont d’ores et déjà déclarés favorables à un report des échéances, notamment pour les clients les plus fragilisés par la crise du Covid-19.

Le report total des mensualités de crédit immobilier coûte cher

Le report total des mensualités de crédit immobilier coûte cherFace à une baisse ou un arrêt brutal des revenus, la suspension temporaire des échéances de crédit incluant le capital, les intérêts, et même parfois l’assurance de prêt, peut sembler une bonne idée. Pour les ménages concernés, ce sont plusieurs centaines d’euros en moins à payer chaque mois. Une bouffée d’air en cette période difficile.

Mais cette solution proposée par les banques actuellement n’est pas sans conséquences à terme. En pratique, l’emprunteur peut reporter entre une et douze mensualités, qui sont, dès lors, replanifiées à la fin du prêt. En conséquence de quoi la durée totale du crédit s’allonge, et les intérêts aussi. Et ce réaménagement des mensualités nécessite, en outre, la production par la banque, d’un nouveau tableau d’amortissement, facturé à l’emprunteur.

Exemple : avec le report des mensualités, le crédit immobilier s’allonge, ce qui engendre une augmentation des intérêts :

  • Une suspension de remboursement de 6 mois nécessite 2 mois supplémentaires dédiés au remboursement des intérêts. Soit 8 mois au total.
  • Pour un report de 12 mois, compter 4 mensualités supplémentaires, soit 16 mois au total.

Heureusement, il existe une autre solution gratuite et prévue dans la plupart des contrats de prêts : la modulation des échéances. Dans ce cas, il est possible de réduire ses mensualités jusqu’à 30 % pendant un an. Si cette solution entraîne, elle aussi, un allongement de la durée totale du crédit, celui-ci est moindre comparé au report des mensualités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vos commentaires (9)

  • La rédactionBonjour Rosa, Nous sommes désolés, mais en effet, tout dépend de votre contrat et des clauses qu'il contient. De plus, toutes les banques ne pratiquent pas le report des mensualités. Bon courage. Bien à vous,
    Le : 24/04/2020
  • RosaOn vient de contacter la caisse d'Épargne, il refuse un report d'une mensualité en prétextant que ce n'était pas notre banque principale. Je trouve ça incroyable. Je suis au pôle emploi qui finit dans 2 mois et je n'ai aucun moyen de trouver un autre métier. J'hallucine.
    Le : 23/04/2020
  • La rédactionBonjour Association, La situation actuelle est effectivement exceptionnelle. Malgré certaines directives données, chaque établissement bancaire pose ses propres règles. Les banques font du cas par cas. Si, en théorie, un report de crédit implique des intérêts intercalaires, il est possible qu'une banque change les règles durant cette période un peu particulière. Bien à vous,
    Le : 06/04/2020
  • MougeotBonjour , je trouve l’idée que le gouvernement Italien a prise reste la meilleure , prendre a sa charge les mensualités jusqu à décembre donne une bouffée d’oxygène aux ménages !!
    Le : 04/04/2020
  • AssociationBonjour, Je gère plusieurs prêts immobiliers pour une association. Les banques nous ont toutes accordé un report de 6 mois? Néanmoins certaines appliquent les intérêts intercalaires (intérêts du pendant la suspension mais à payer à la reprise du remboursement) et une banque en particulier nous indique que dans la situation actuelle que nous vivons, il n'y aura pas d'intérêts intercalaires. Avez vous un avis sur la question ?
    Le : 03/04/2020
  • La rédactionBonjour Lindberg, Reportez-vous à votre contrat de crédit immobilier. Il est possible que le report ne fasse pas partie des clauses. Toutefois, vous pouvez demander à votre banque de moduler vos échéances afin de les diminuer. Bien à vous,
    Le : 03/04/2020
  • LindbergBonjour, Ma banque Crédit Agricole refuse le report de notre crédit immobilier à titre exceptionnel suite au coronavirus et à ma baisse d'activité pour deux mois sous prétexte que c'est un prêt lissé. Est ce que la banque a le droit à cette pratique ? Merci pour votre réponse. Cordialement Gérard
    Le : 03/04/2020
  • La rédactionBonjour Yves Ponge, Pour savoir quelles sont les modalités de modulations de vos mensualités, je vous invite à regarder les clauses de votre contrat. Une fois, les mensualités baissées, votre banque vous fournit un nouvel plan de financement qui s'applique sur toute la durée du prêt. Si, par la suite, vous souhaitez revenir à votre montant actuel de remboursement, renseignez-vous auprès de votre conseiller pour connaître les modalités. Bien à vous,
    Le : 02/04/2020
  • Yves PongePeut on réduire les mensualités deux ou trois mois ou même quatre ou cinq mois ?? Merci
    Le : 01/04/2020