Crédit immobilier : la baisse des taux envahit la France

Déjà extrêmement favorables, les conditions dont peuvent aujourd’hui bénéficier les candidats au prêt immobilier semble se faire encore un peu plus attractives. A en croire le courtier Empruntis, le début du mois de mars à enregistré une nouvelle vague de baisse des taux et ce, sur l’ensemble du territoire. Crédit immobilier : la baisse des …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Crédit immobilier : la baisse des taux envahit la France

Déjà extrêmement favorables, les conditions dont peuvent aujourd’hui bénéficier les candidats au prêt immobilier semble se faire encore un peu plus attractives. A en croire le courtier Empruntis, le début du mois de mars à enregistré une nouvelle vague de baisse des taux et ce, sur l’ensemble du territoire.

Crédit immobilier : la baisse des taux persiste et signe

Qu’on se le dise, contrairement à ce que certains observateurs pouvaient laisser entendre fin 2013, l’heure n’est pas encore à une remontée des taux de crédit. Mieux, dans son dernier baromètre, Empruntis n’hésite pas à mettre en lumière le mouvement baissier qui semble actuellement affecter de façon unanime les régions françaises. « La baisse se confirme sur la totalité du territoire français sous l’influence cumulée de la baisse des taux longs mais également des taux promotionnels distribués dans les nombreux salons qui se tiennent actuellement« , souligne à ce sujet Maël Bernier, la porte-parole du courtier.

Dans le détail, les taux de prêt immobilier accusent des replis allant de -0,05% sur 15 ans à -0,10% sur 20 ans. A l’échelle nationale, les emprunteurs peuvent donc désormais se voir proposer un crédit au taux moyen de 3,10% sur 15 ans et de 3,40% sur 20 ans.

Une baisse disparate selon les régions

Comme à l’accoutumée, Empruntis fait état de nettes disparités régionales. Toutefois, aucune des régions observées ne semble devoir être épargnée par ce mouvement baissier. Le Sud-Ouest (3,35% sur 20 ans) et la région Rhône-Alpes (3,05% sur 15 ans) affichent une nouvelle fois leur attractivité alors que le Nord de la France continue de proposer les taux les plus élevés avec respectivement 3,25% sur 15 ans et 3,55% sur 20 ans.

Un simple contretemps pour la hausse des taux

Si la conjoncture actuelle sourit aux candidats à l’emprunt, elle ne peut raisonnablement pas être considérée comme une tendance de fond dont l’impact pourrait être observé sur le long terme. En effet, de l’avis de Maël Bernier, « cette embellie exceptionnelle sur les taux n’a pas vocation à durer éternellement » et ne remet nullement en question le scénario d’une remontée des taux au cours des mois à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *