Bank of America baisse les prêts immobiliers de ses clients

Une banque peut-elle faire preuve de générosité envers ses clients ? Si une telle hypothèse relève encore du fantasme tant la politique du chiffre semble devoir guider ce secteur d’activité, Bank of America vient toutefois de se démarquer en proposant à ses clients une réduction conséquente du coût de leur crédit immobilier. A quoi sert …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Bank of America baisse les prêts immobiliers de ses clients

Une banque peut-elle faire preuve de générosité envers ses clients ? Si une telle hypothèse relève encore du fantasme tant la politique du chiffre semble devoir guider ce secteur d’activité, Bank of America vient toutefois de se démarquer en proposant à ses clients une réduction conséquente du coût de leur crédit immobilier.

A quoi sert d’avoir des taux d’emprunt bas si l’on ne peut pas souscrire le moindre crédit ? Voilà sans doute la question que bon nombre de français doivent se poser actuellement, confrontés à des conditions d’octroi resserrées mais également à une réduction des durées d’emprunt proposées par les banques. Il en irait de même aux Etats-Unis si un scandale portant sur des saisies immobilières abusives n’était pas venu changer la donne. Accusée dans cette affaire aux côtés de 4 autres grandes banques, Bank of America respecte aujourd’hui un accord passé avec le gouvernement fédéral.

Dans un communiqué transmis ce mardi 8 mai 2012, Bank of America souligne sa volonté de faire profiter ses clients d’aménagements relativement avantageux. En effet, le groupe s’engage à revoir à la baisse le capital des prêts immobiliers que certains emprunteurs lui devraient encore. Ces derniers pourraient ainsi très prochainement constater une baisse de leurs mensualités et réaliser, selon le groupe, une économie maximale de l’ordre de 35% (jusqu’à 150.000 dollars). De quoi leur redonner le sourire d’autant plus que ce « geste » pourrait s’accompagner d’une renégociation de leur taux d’emprunt ou encore d’un allongement de la durée de leur crédit.

Concrètement, cette démarche devrait concerner quelques 200.000 particuliers. Ces derniers recevront donc bientôt un courrier de leur banque si tant est qu’ils répondent aux conditions d’éligibilité établies par le groupe. Afin de pouvoir prétendre à une réduction de leur capital dû, un emprunteur devra en effet présenter un retard de mensualités de 60 jours minimum, affecter plus de 25% de ses revenus à son logement et surtout être propriétaire d’un bien dont le prix sur le marché n’excède pas ce qu’il doit encore à la banque.

Ce dernier point constitue l’axe principal de la démarche entreprise par l’établissement. Afin de réduire le capital dû des emprunteurs, Banque of America leur propose en effet d’aligner celui-ci sur la valeur actuel de leur bien immobilier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *