Crédit immobilier : les taux restent à la baisse

Les taux immobiliers continuent d’être très bas. Si certains emprunts de très courtes durées (7 ou 10 ans) font état d’une légère hausse, la majorité des taux stagnent, voire poursuivent leurs replis. Selon le dernier baromètre du courtier en crédits immobiliers, Empruntis, pour le mois de juin le taux le plus avantageux se trouve dans …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Crédit immobilier : les taux restent à la baisse

Les taux immobiliers continuent d’être très bas. Si certains emprunts de très courtes durées (7 ou 10 ans) font état d’une légère hausse, la majorité des taux stagnent, voire poursuivent leurs replis. Selon le dernier baromètre du courtier en crédits immobiliers, Empruntis, pour le mois de juin le taux le plus avantageux se trouve dans la région Ouest, et se situe à 3,95 % pour un emprunt sur 20 ans.

Le reste du pays connaît un taux moyen à 4%, sauf en Ile-de-France. La région parisienne affiche un taux à 4,15%, un chiffre qui reste tout de même intéressant. Encore faut-il que le dossier de l’acheteur soit accepté, ce qui devient de plus en plus difficile dans ou proche de la capitale.

Pour un emprunt sur 15 ans, les taux de crédits immobiliers sont encore plus avantageux. Le taux moyen est de 3,65% et c’est dans le Sud-Ouest qu’il est le plus intéressant à 3,55%. Porte parole d’Empruntis, Maël Bernier précise que les banques peuvent accorder des crédits immobiliers avec des taux encore plus bas. Cela dépend avant tout du profil de l’acquéreur.

Selon l’autre coutier en crédits immobiliers, Meilleurtaux.com, c’est toujours à Lille que les acquéreurs peuvent décrocher le taux le plus bas du marché. Pour un prêt sur 20 ans, les acheteurs peuvent bénéficier d’un taux imbattable de 3,30%. A Paris, la stabilité prime avec un taux minimum affiché à 3,65%.

Si les taux n’ont pas encore connu de hausses notables, c’est à cause de l’OAT 10 ans (Obligations Assimilables du Trésor), fixé à 2,26% le 4 juin dernier, qui sert de référence aux banques. Cela « permet aux banques d’afficher des taux très compétitifs, donnant ainsi aux acheteurs plus de marge de manœuvre pour acheter un bien et le financer », déclare Sandrine Allonier, responsable des études économiques chez Meilleurtaux.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *