Crédit : le Tour de France des taux consacre le Midi-Pyrénées

Comme chaque mois, le courtier en ligne Cafpi réalise un véritable “Tour de France des taux” afin de déterminer quelles régions sont les plus favorables aux particuliers souhaitant souscrire un prêt immobilier. Une fois n’est pas coutume, cette édition du mois de juillet met en lumière l’attractivité étonnante de la région Midi-Pyrénées. Taux de crédit …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Crédit : le Tour de France des taux consacre le Midi-Pyrénées

Comme chaque mois, le courtier en ligne Cafpi réalise un véritable “Tour de France des taux” afin de déterminer quelles régions sont les plus favorables aux particuliers souhaitant souscrire un prêt immobilier. Une fois n’est pas coutume, cette édition du mois de juillet met en lumière l’attractivité étonnante de la région Midi-Pyrénées.

Taux de crédit : la région Midi-Pyrénées, une championne surprenante

Après avoir occupé la tête du classement deux mois durant, les Pays-de-la-Loire cèdent aujourd’hui leur place à la région Midi-Pyrénées. Dans sa Météo des taux du mois de juillet, Cafpi met en effet cette région du Sud-Ouest à l’honneur en faisant de celle-ci une « championne toutes catégories« . A en croire le courtier, cette dernière se présenterait aujourd’hui comme la plus attractive en matière de taux de prêt immobilier et ce, quelle que soit la durée d’emprunt observée.

Dans le détail, si les taux de crédits sur 10, 15 et 25 ans s’établissent à respectivement 1,85%, 2,10% et 2,83% c’est surtout sur le front des crédits sur 20 ans que les Midi-Pyrénées marquent les esprits. Cette région est en effet la seule à proposer des taux sur 20 ans sous la barre des 2,50% (2,45% exactement). Un point sur lequel elle ne souffre aucune concurrence puisqu’à l’exception de la région Centre (2,55% sur 20 ans), toutes les autres présentent des taux supérieurs à 2,60%.

Les écarts se resserrent

Si les taux les plus élevés s’observent une nouvelle fois dans l’Ile de la Réunion (2,85% sur 15 ans et 3,10% sur 20 ans), le courtier note que les écarts entre les taux les plus bas et les plus élevés ont tendance « à se resserrer au fil de la baisse des taux« . Des écarts qui restent toutefois relativement conséquents (entre 57 et 75 points de base selon les durées d’emprunt).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *