Faire construire sa maison : le prix des terrains varie selon les régions

Le manque de terrains constructibles disponibles tend à faire grimper les prix au fil des mois. Si le phénomène n’est pas nouveau, les ménages paient aujourd’hui leur terrain deux fois plus cher qu’il y a dix ans. Mais de fortes disparités existent en fonction des régions. Alors que c’est en Île-de-France qu’un terrain constructible nécessite le plus lourd investissement, c’est en Corse que le prix du foncier a le plus augmenté ces dix dernières années.

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Faire construire sa maison : le prix des terrains varie selon les régions

Terrains constructibles : moins chers et plus grands en milieu rural

Faire construire sa maison est un projet envisagé par de nombreux ménages. Si l’idée est généralement plus présente avec l’arrivée d’un enfant, elle émane aussi de couples désireux d’acheter une résidence principale avec davantage d’espace par rapport à un appartement en ville, et qui plus est avec un jardin.

constrcution-maison-prix-terrrainSans surprise, c’est à la ville que le prix du foncier pèse le plus lourd dans un projet de construction. En 2018, le prix moyen d’un terrain dans les villes de plus de 200 000 habitants représentait environ 41 % du projet global et ce chiffre grimpait à 46 % en région parisienne. À la campagne, faire construire sa maison nécessite de consacrer 28 % du projet à l’achat du terrain. À noter qu’en plus d’un prix modéré, le milieu rural offre des terrains en moyenne deux fois plus grands qu’à la ville.

Reste qu’en pratique, seuls 80 % des terrains constructibles font l’objet d’une acquisition. Les 20 % restants sont cédés dans le cadre d’une donation ou d’une succession.

Acheter un terrain pour faire construire sa maison : jusqu’à 200 €/m² d’écart

Les ménages mobiles qui souhaitent acheter une maison neuve ont tout intérêt à se tourner vers l’ancienne région du Limousin, composée des départements de la Corrèze, de la Creuse et de la Haute-Vienne. C’est en effet dans cette zone centrale et peu peuplée que le foncier est le moins cher de France avec 21,2 €/m² en moyenne pour un terrain constructible. Suivent l’ancienne région Auvergne composée de l’Allier, du Cantal, de la Haute-Loire et du Puy-de-Dôme avec 37,2 €/m², l’ancienne région Bourgogne et notamment les départements de l’Yonne, la Côte-d’Or, la Nièvre et la Saône-et-Loire avec 41,7 €/m² et l’ancienne région Franche-Comté regroupant les départements du Doubs, du Jura et de la Haute-Saône avec 53,2 €/m².

86,9 €
En France, un terrain pour faire construire sa maison coûte en moyenne 86,9 €/m². C’est 57 % plus élevé qu’en 2008.

Si du côté de la fourchette haute, on trouve en premier lieu Paris et l’Île-de-France avec pas moins de 227,9 €/m², suivie par la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur et sa moyenne de 149,9 €/m², c’est en Corse que les prix des terrains ont le plus augmenté en dix ans. Sur l’Île de beauté, il faut désormais composer avec des prix supérieurs de 105,3 % par rapport à 2008 pour acheter une maison neuve. Une situation semblable en Normandie avec + 105,2 % et en Poitou-Charentes avec + 84,7 %.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *