Achat immobilier : 6 visites avant de se lancer

Une maison cosy, lumineuse, avec un garage et à proximité des transports. Voici le logement idéal des Français selon une étude réalisée cet été pour le réseau Century 21. Mais du rêve à la réalité, il y a souvent quelques étapes et en matière d’immobilier, elles peuvent être nombreuses. Entre le délai de réflexion, les impératifs familiaux et financiers, nombreux sont les ménages qui doivent revoir leurs souhaits à la baisse et s’adapter au marché.

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Achat immobilier : 6 visites avant de se lancer

Les français prennent leur temps avant d’acheter

4,7 mois et 6 logements visités, tel est, en moyenne, le délai que s’accordent les français entre le début du projet et l’achat effectif d’un logement. Des chiffres qui contrastent avec d’autres données : en France, les logements se vendent généralement en trois mois maximum.

En revanche, c’est en toute logique que la durée de la recherche semble s’adapter à la taille de la ville. Il faut compter 6,5 visites environ dans une ville de plus de 50 000 habitants mais 5,3 visites en moyenne lorsque la commune en compte moins de 5 000. Les régions elles aussi ont une influence : 7 visites à Paris avant d’acheter, contre 5 dans le Nord-Ouest.

Acheter pour ne plus verser de loyer

visites-biens-immobilierSans surprise, Internet est grandement sollicité lorsque vient l’heure de la recherche immobilière, des solutions de prêt immobilier et de l’état du marché. 64 % des français y ont recours et même 79 % en région parisienne. Un outil particulièrement plébiscité par les primo-accédants qui voient en l’achat immobilier un moyen d’être enfin chez soi et de ne plus payer de loyer mensuellement.

Pour les secundo-accédants et les autres, ces motivations sont volontiers remplacées par le souhait de changer d’air et d’environnement et d’avoir une habitation plus grande. Ces préoccupations vont généralement de pair avec l’arrivée d’un enfant ou l’augmentation du pouvoir d’achat suite à un changement professionnel.

Budget, surface, localisation : les concessions sont parfois obligatoires

Pour beaucoup, l’achat d’un logement nécessite de la patience. Lorsqu’aux paramètres financiers et géographiques, s’ajoutent la notion d’achat plaisir ou d’achat coup de cœur, certains ménages sont dans l’obligation de faire quelques concessions. Ainsi, ils sont 18 % à avoir payé plus que le prix envisagé, 22 % à avoir dû revoir la localisation du bien et 28 % à avoir renoncé à quelques mètres carrés de surface habitable. Sans compter les 27 % qui cherchent toujours au bout d’un an et les 8 % qui ont même décidé d’abandonner leurs recherches, faute d’avoir trouvé le bien de leurs rêves.

27,7 %
27,7 % des français interrogés recherchent en priorité le calme dans leur quête d’un investissement immobilier. Viennent ensuite la sécurité (20 %) et le prix d’achat (19,9 %).

En matière de concession, la palme revient aux habitants d’Île-de-France qui sont 52 % à déclarer avoir revu leurs exigences à la baisse contre 40 % en Province.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *