Hausse générale mais légère des taux de prêt immobilier

Le mouvement baissier affiché depuis plus d’un an et demi par les taux de crédit semble avoir résolument tiré sa révérence, allons-nous désormais assister à un brutal et triomphant retour à la hausse ? A en croire les derniers chiffres communiqués par le courtier en ligne Empruntis, si hausse des taux il y a bien eu, …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Hausse générale mais légère des taux de prêt immobilier

Le mouvement baissier affiché depuis plus d’un an et demi par les taux de crédit semble avoir résolument tiré sa révérence, allons-nous désormais assister à un brutal et triomphant retour à la hausse ? A en croire les derniers chiffres communiqués par le courtier en ligne Empruntis, si hausse des taux il y a bien eu, celle-ci semble toutefois n’être pour l’heure que de faible ampleur.

A la mi-juillet, la baisse des taux de prêt immobilier avait bel et bien cédé sa place à un élan haussier. Un élan qui n’a toutefois rien du raz-de-marée que certains craignaient comme le prouve le dernier baromètre des taux dévoilé par Empruntis. Si le courtier note que « la hausse des taux a été générale », n’épargnant aucune région ni aucune durée d’emprunt, elle est cependant apparue relativement contenue. En moyenne, la progression affichée n’excéderait ainsi pas les +0,05 %.

Les conditions d’emprunt s’avèrent donc encore extrêmement avantageuses et, comme le souligne Maël Bernier, porte-parole du courtier, « les taux réservés aux meilleurs dossiers s’affichent toujours à des niveaux inférieurs à 3% pour les durées égales ou inférieures à 20 ans ».

Dans le détail, un crédit immobilier souscrit sur 15 ans affichait à la mi-juillet un taux moyen de 3,05 %. Quant aux candidats à l’achat s’engageant sur 20 ans, ils pouvaient toujours profiter d’un taux moyen appréciable de 3,40 %.

Si certains s’interrogent aujourd’hui sur leur évolution à courts termes, les taux devraient globalement n’afficher qu’une remontée progressive. Si le courtier Meilleurtaux estime que « la demande limitée devrait conduire les banques […] à accorder des décotes importantes pour les bons profils », Empruntis souligne que la stabilisation des OAT plaide désormais pour un maintien des taux à leur niveau actuel au moins durant la période estivale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *