Immobilier 2013 : un marché porté par les taux

S’ils ont ravi les candidats à l’emprunt par leurs niveaux particulièrement attractifs, les taux de crédit ont également permis au marché immobilier de se maintenir à flot. Tel est le constat établi par les différents réseaux d’agences dans leurs bilans respectifs de l’année 2013. « Un marché sous perfusion » Faisant état d’un marché immobilier qui, « à …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Immobilier 2013 : un marché porté par les taux

S’ils ont ravi les candidats à l’emprunt par leurs niveaux particulièrement attractifs, les taux de crédit ont également permis au marché immobilier de se maintenir à flot. Tel est le constat établi par les différents réseaux d’agences dans leurs bilans respectifs de l’année 2013.

« Un marché sous perfusion »

Faisant état d’un marché immobilier qui, « à défaut d’aller bien, se porte mieux que prévu« , le réseau Guy Hoquet souligne dans sa dernière publication l’influence prépondérante des taux de prêt sur la santé de ce secteur d’activité. Regrettant que « la complexité et le nombre de mesures annoncées par le gouvernement ont contribué à créer le flou et à saper la confiance des ménages, accentuant le recul des projets d’acquisition« , Guy Hoquet admet toutefois avoir observé un secteur de l’immobilier résistant tant bien que mal à la morosité ambiante. Un maintien se traduisant par une hausse de 4% des transactions et que le réseau d’agences explique principalement par une « baisse historique des taux tout au long de l’année » qui a su soutenir un « marché sous perfusion« .

Même son de cloche du côté de Century 21 qui dresse une analyse similaire de la situation dans son bilan 2013 dévoilé ce lundi 6 janvier. Selon Laurent Vimont, « le marché est tenu par ce fil extrêmement fragile que sont les taux bas, actuellement aux environs de 3%. Ils rendent davantage d’acheteurs solvables et permettent à ceux qui le sont déjà d’augmenter leur financement« .

L’année 2014 dépendra des taux

Concernant les perspectives à venir, là encore l’évolution des taux de prêt immobilier devrait donner le cap. Le réseau Guy Hoquet estime ainsi que si les taux conservent leur niveau historiquement bas (aux alentours des 3%) au cours du 1er semestre 2014, le marché devrait afficher un volume de transactions oscillant entre 0 et -3%. Quant aux prix, ils devraient pour leur part évoluer entre 0 et -2%.

Dans l’éventualité d’une hausse notable des taux d’emprunt, Laurent Vimont explique que « les enveloppes de financement se dégraderont, le montant de l’apport sera en hausse, donc il y aura moins d’acheteurs, et des acheteurs moins solvables, ce qui fera baisser les prix« . Par conséquent, le président de Century 21 estime que « l’année 2014 dépendra de la vitesse ou de la brutalité avec laquelle les taux vont remonter« .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *