Immobilier : ce que nous réservent les prix

Débutée en 2012, la baisse des prix de l’immobilier tire sa révérence. Si l’on en croit bon nombre d’observatoire, le marché s’orienterait désormais sur la voie de la stabilisation. Immobilier : la baisse des prix n’est plus Experts et autres analystes de tous bords ne cessent de le répéter depuis plusieurs semaines maintenant, le marché …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Immobilier : ce que nous réservent les prix

Débutée en 2012, la baisse des prix de l’immobilier tire sa révérence. Si l’on en croit bon nombre d’observatoire, le marché s’orienterait désormais sur la voie de la stabilisation.

Immobilier : la baisse des prix n’est plus

Experts et autres analystes de tous bords ne cessent de le répéter depuis plusieurs semaines maintenant, le marché immobilier est bel et bien en train de se rétablir. S’il s’agit évidemment là d’une très bonne nouvelle pour ce secteur d’activité, ce sont en revanche les prix qui intéressent vraiment les candidats à l’achat. Or, sur ce point-là, les particuliers souhaitant accéder à la propriété pourraient bien avoir une tout autre opinion de cette reprise que les professionnels présentent comme salvatrice. En effet, si l’on en croit les toutes dernières publications, l’afflux massif d’acheteurs potentiels a considérablement freiné une baisse des prix qui semble désormais devoir faire place à une période de stabilisation.

La stabilisation gagne les prix

En précipitant leurs projets d’achat pour bénéficier des conditions d’emprunt les plus favorables, les candidats ont donc paradoxalement mis un terme à une orientation baissière des prix qui leur aura pourtant été favorable durant de nombreux trimestres. Si l’on en croit la dernière publication de l’Insee, le 2ème trimestre 2015 a été le théâtre d’une stagnation des prix (+0,1% par rapport au trimestre précédent). Les acquéreurs potentiels n’ont toutefois pas encore de quoi paniquer puisque, sur un an, l’évolution des prix se révèle toujours baissière (-2,2%) et plus particulièrement en ce qui concerne les logements anciens (-2,7%). Mais il n’en reste pas moins que la baisse des prix n’est désormais plus d’actualité.

Prix de l’immobilier : vers une remontée imminente ?

Dans son dernier bilan, le réseau Guy Hoquet livre un constat similaire. Si le troisième trimestre a vu les prix de l’ancien reculer de -1,9% sur un an, l’agent immobilier note que le marché se dirige tout droit vers une période de stabilisation. Pour les acheteurs, la question n’est donc plus de savoir dans quelle mesure les prix baisseront mais plutôt de savoir à quel moment ils augmenteront. Le scénario d’une remontée des prix n’est d’ailleurs pas nouveau et a déjà été défendu par de nombreux professionnels au cours des derniers mois. Début septembre, le courtier immobilier MeilleursAgents précisait que « les prix et les volumes de vente vont entrer progressivement dans un nouveau cycle haussier » qui devrait impacter l’ensemble du territoire d’ici 12 à 18 mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *