Immobilier de luxe : les conséquences du Brexit sur les prix à Paris

Les taux bas et la France qui retrouve de sa superbe aux yeux des investisseurs et des patrons étrangers contribuent à doper le marché de l’immobilier hexagonal et notamment l’immobilier de luxe. Mais ce ne sont pas les seules raisons. Le Brexit aussi est un facteur de croissance, de nombreux investisseurs non-résidents choisissant de partir à la reconquête de leur pays d’origine.

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Immobilier de luxe : les conséquences du Brexit sur les prix à Paris

Augmentation du nombre d’acheteurs non-résidents

Le marché de l’immobilier de luxe en France a rarement été aussi dynamique. Et les Français en sont les premiers acteurs. Qu’ils vivent dans l’hexagone ou soient expatriés ou non-résidents, les acheteurs français semblent en effet retrouver un goût prononcé pour la pierre locale.

En particulier, depuis le début de l’année, les professionnels de l’immobilier parisien enregistrent de nombreuses transactions avec des Français de retour de Londres. Conséquences du Brexit et des incertitudes liées ou simple envie de retour au pays, ce phénomène qui n’est pourtant encore qu’anecdotique devrait s’intensifier en 2019.

7 %
Pour les agences parisiennes, les ventes d’immobilier de prestige avec des Français qui rentrent de Londres représentent jusqu’à 7 % des transactions globales depuis janvier.

Les Français préparent leur retour de Londres

prix-brexit-parisSelon les spécialistes, l’impact du Brexit sur l’immobilier français et plus particulièrement parisien va s’effectuer en 3 temps. Une phase de réflexion et de repérage entre 2017 et 2018, une première vague d’achat et de location en 2018 et enfin une phase d’achat plus conséquente, de déménagement et de retour en France qui devrait avoir lieu entre 2019 et 2020. Autrement dit, les Français de Londres sont encore au stade de l’étude de marché et des conséquences du Brexit sur leur vie à l’étranger.

Si des ventes de ce type ont déjà eu lieu dans la capitale, ce ne sont donc en majorité encore que des repérages. Les agences enregistrant de plus en plus de prospects à la recherche d’un bien en France pour installer leur future résidence principale.

Pénurie d’appartements familiaux à Paris

Les appartements parisiens de standing, proposant 3 ou 4 chambres, pour un prix situé entre 1 et 1,5 millions peuvent se vendre en deux jours. Une tendance qui ne semble pas faiblir. La raison ? Une offre bien inférieure à la demande, des conditions de financement favorables et des acquéreurs aisés qui peuvent se permettre d’acheter rapidement sans négocier. C’est le cas notamment des Français du Royaume-Uni, souvent des CSP+ issus de la finance, dont le pouvoir d’achat est supérieur à celui des locaux, ce qui contribue à accentuer le phénomène.

Si ces acheteurs se tournent généralement vers Paris lorsqu’il s’agit d’investir en France, c’est le centre avec les arrondissements 1 à 6 ainsi que le 16 ème qui sont les plus recherchés. Ils n’hésitent pas dans ce cas à dépenser entre 2,5 et 3,5 millions d’euros pour installer leur famille dans la capitale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *