Immobilier : la DGCCRF accable les diagnostiqueurs

Chiffre du jour LPI : le dernier contrôle des professionnels du diagnostic immobilier effectué ces dernières semaines par la DGCCRF est accablant avec 256 infractions relevées sur un total de 269 établissements contrôlés (207 avertissements, 39 injonctions, 7 intentions de procès-verbaux et 3 dossiers contentieux). Cette profession déjà lourdement sanctionnée au cours de la dernière …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Immobilier : la DGCCRF accable les diagnostiqueurs

Chiffre du jour LPI : le dernier contrôle des professionnels du diagnostic immobilier effectué ces dernières semaines par la DGCCRF est accablant avec 256 infractions relevées sur un total de 269 établissements contrôlés (207 avertissements, 39 injonctions, 7 intentions de procès-verbaux et 3 dossiers contentieux). Cette profession déjà lourdement sanctionnée au cours de la dernière décennie s’enlise dans des pratiques douteuses et peu glorieuses. Le bilan détaillé est sans appel :

    • 114 infractions sur les règles générales d’information sur les prix et celles relatives au formalisme des factures et des notes (100 avertissements et 14 injonctions).
    • 31 infractions sur pratiques commerciales trompeuses diffusées sur leurs sites internet (19 avertissements et 12 injonctions).
    • 39 infractions sur les obligations professionnelles concernant leurs formations, leurs certifications et leur assurance professionnelle (39 avertissements)

Fortement impactés par l’effondrement des ventes immobilières, les diagnostiqueurs ont multiplié les infractions pour tenter de préserver leurs parts de marché dans une concurrence exacerbée. La DGCCRF tente depuis des années d’éradiquer ces pratiques pour permettre au consommateur d’y voir plus clair dans les grilles tarifaires, l’affichage des certifications et les pratiques commerciales de retro commissions aux agents immobiliers. La création d’un Conseil National des Diagnostiqueurs Immobiliers (DNDI), ou d’un Conseil de l’Ordre des Diagnostiqueurs Immobiliers (CODI), habilité à contrôler et à assainir la profession n’est pourtant pas à l’ordre du jour pour le gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *