Immobilier : le pouvoir d’achat progresse en novembre

Et si vous vous offriez un logement pour Noël ? L’idée peut paraître saugrenue et c’est pourtant ce que semble vouloir indiquer le courtier Meilleurtaux à travers sa dernière publication. Constatant que le pouvoir d’achat immobilier des ménages progresse dans 6 des 10 plus grandes villes françaises, le courtier laisse donc entendre qu’il n’y a …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Immobilier : le pouvoir d’achat progresse en novembre

Et si vous vous offriez un logement pour Noël ? L’idée peut paraître saugrenue et c’est pourtant ce que semble vouloir indiquer le courtier Meilleurtaux à travers sa dernière publication. Constatant que le pouvoir d’achat immobilier des ménages progresse dans 6 des 10 plus grandes villes françaises, le courtier laisse donc entendre qu’il n’y a jamais eu de moment plus propice pour concrétiser un projet d’acquisition.

Pouvoir d’achat immobilier : Marseille domine

Lors de la précédente édition de son baromètre du pouvoir d’achat, le courtier faisait état d’un mois d’octobre « toujours exceptionnels », une situation qui se poursuit en ce mois de novembre. « Le classement du pouvoir d’achat immobilier reste identique à celui constaté le mois précèdent » et c’est donc une nouvelle fois Marseille qui s’affirme comme la ville offrant la capacité d’achat la plus importante. En souscrivant un prêt immobilier sur 20 ans (mensualité de 1000 euros), les candidats à l’achat peuvent ainsi espérer devenir les heureux propriétaires d’un logement de 85 m² en moyenne, soit une surface bien plus importante qu’à Strasbourg (79 m²) et Toulouse (78 m²), respectivement 2ème et 3ème de ce classement.

Capacité d’achat : des disparités locales toujours bien présentes

La cité phocéenne semble donc profiter pleinement, non seulement d’une baisse des prix désormais avérée, mais également de conditions d’emprunt toujours extrêmement attractives : sur 20 ans, le meilleur taux de prêt négocié par le courtier s’y établit aujourd’hui à 2,35% (contre 2,40% en octobre). Néanmoins, si Marseille s’affiche comme le porte-étendard idéal de ces villes enregistrant une hausse du pouvoir d’achat immobilier des ménages, elle ne peut toutefois pas cacher les importantes disparités perdurant encore entre ces dernières. Alors que Marseille et Lille gagnent respectivement 4 et 3 m², Nantes, Montpellier ou encore Paris ne voient leur pouvoir d’achat progresser que de 1 m². Et si Strasbourg cède 1 m², c’est Lyon (52 m²) qui présente l’évolution la plus défavorable aux acheteurs en perdant 1 m² en novembre mais surtout 4 m² sur les deux derniers mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *