Immobilier : le pouvoir d’achat s’envole en novembre

Bénéficiant d’un sensible retrait des prix de l’immobilier, le pouvoir d’achat des ménages bondit en ce mois de novembre 2015 et ce, dans bon nombre de villes observées par le courtier Cafpi. Immobilier : le pouvoir d’achat des français se porte bien Dans sa dernière Météo des taux, Cafpi n’a évidemment pas pu faire l’impasse …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Immobilier : le pouvoir d’achat s’envole en novembre

Bénéficiant d’un sensible retrait des prix de l’immobilier, le pouvoir d’achat des ménages bondit en ce mois de novembre 2015 et ce, dans bon nombre de villes observées par le courtier Cafpi.

Immobilier : le pouvoir d’achat des français se porte bien

Dans sa dernière Météo des taux, Cafpi n’a évidemment pas pu faire l’impasse sur l’information majeure de cette fin d’année en matière d’immobilier, à savoir la réforme programmée du prêt à taux zéro. Pour le courtier, l’élargissement annoncé du PTZ devrait permettre de relancer dans la course à l’achat plusieurs dizaines de milliers de primo-accédants (entre 50.000 et 100.000 ménages selon lui). Des candidats à la propriété qui, en attendant 2016, peuvent d’ores et déjà profiter d’un regain de pouvoir d’achat relativement conséquent. A la faveur d’une légère correction des prix et de conditions de crédit toujours extrêmement attractives, celui-ci a en effet littéralement bondi dans de nombreuses grandes villes françaises.

Capacité d’achat : les villes qui flambent

C’est tout particulièrement le cas à Marseille où, entre les mois d’octobre et novembre, les prix de l’immobilier sont passés de 3044 à 2430 euros/m². Conséquence directe de cette érosion des prix, le pouvoir d’achat des ménages a véritablement explosé, permettant à ces derniers de devenir propriétaires d’un logement de 80,97 m² (contre seulement 64,64 m² le mois précédent). Même situation du côté de Metz où les candidats à l’achat ont enregistré un gain de 12m² en un mois (110,72m² en novembre contre 98,82m² en octobre). Dans une moindre mesure, la capacité d’achat progresse de 6m² à Rouen, de 3m² à Lyon et d’un peu plus d’1m² à Nantes.

Du côté de la capitale, les prix de l’immobilier se sont également orientés à la baisse pour s’établir, si l’on en croit le courtier, à 7885 euros/m². Evidemment le pouvoir d’achat des ménages parisiens s’établit bien en-deçà des autres mais n’en progresse pas moins pour autant (+3m² à 24,95m²).

Mieux vaut ne pas être acheteur à Toulouse ou Rennes

A noter que certaines villes continuent à ne pas sourire aux acheteurs qui y voient leur potentiel d’acquisition se replier voire littéralement fondre comme neige au soleil. C’est le cas à Toulouse où les particuliers peuvent espérer devenir propriétaires de 73,39m² (contre 78,54m² il y a un mois) mais aussi et surtout de Rennes où le pouvoir d’achat dégringole de 11m² pour s’établir à 79,82m².

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *