Immobilier : négocier le prix paie encore

Témoignage d’un marché immobilier en phase de reconquête, les logements se vendent aujourd’hui plus rapidement. Si l’on en croit le réseau Orpi, les vendeurs restent quant à eux ouverts à la négociation. Le marché immobilier se fluidifie En juin dernier, Orpi dévoilait son deuxième baromètre réalisé en partenariat avec le site Explorimmo et le Figaro. …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Immobilier : négocier le prix paie encore

Témoignage d’un marché immobilier en phase de reconquête, les logements se vendent aujourd’hui plus rapidement. Si l’on en croit le réseau Orpi, les vendeurs restent quant à eux ouverts à la négociation.

Le marché immobilier se fluidifie

En juin dernier, Orpi dévoilait son deuxième baromètre réalisé en partenariat avec le site Explorimmo et le Figaro. On y apprenait entre autre que si les délais de transaction tendaient à se réduire, les candidats à l’achat disposaient parallèlement d’une bonne marge de négociation e matière de prix. Publiée ce lundi 20 juillet, la nouvelle édition de ce baromètre vient confirmer cette tendance, laissant apparaître par la même occasion un marché immobilier chaque mois un peu plus fluide. Si les observateurs attendent de savoir dans quelle proportion la remontée actuelle des taux de prêt affectera le marché, celui-ci continue pour l’heure d’évoluer sur les bases qui étaient les siennes en il y a quelques semaines. En se montrant moins exigeants, les vendeurs offrent aux acheteurs une marge de négociation non négligeable et réussissent de fait à céder leur bien plus facilement. Une rapidité dans les délais de vente hautement appréciable puisque, comme le souligne Bernard Cadeau, président du réseau Orpi, « dans 80 % des cas, les particuliers vendent leur résidence principale pour en acquérir une autre, plus grande ou située dans un autre lieu par exemple ».

Des vendeurs toujours plus conciliants

Dans le détail, si l’écart entre le prix de mise en vente et celui auquel un logement est finalement cédé reste encore conséquent, il tend toutefois à se réduire au fil des mois. En juin 2015, le prix affiché lors de la mise en vente d’un bien s’établit ainsi à 2010 2010 euros mais ne s’élève plus qu’à 200 600 euros lorsqu’il s’agit de conclure la transaction, soit une marge une économie pour l’acquéreur de 4,55%. Il convient de noter que cette marge de négociation s’élevait à En revoyant leurs prétentions à la baisse, les vendeurs dotent ainsi le marché d’une fluidité retrouvée, le délai de transaction moyen passant de 120 jours en 2014 à désormais moins de 100 jours.

Ecart entre prix affiché et prix réel - Juillet 2015

Prix : nous ne sommes pas tous égaux en matière de négociation

Ces moyennes cachent toutefois d’importantes disparités, tant en ce qui concerne la nature du logement que sa localisation géographique. Comme lors des moins précédents, les marges de négociation les plus élevées sont à attribuer aux plus grandes surfaces. Alors que l’écart prix de mise en vente / prix définitif s’affiche à -4,10% pour un 2pièces, il se porte à -5% pour les 5 pièces et plus. Un écart moyen qui fluctue également en fonction des villes observées puisque s’il ne s’établit qu’à -2,60% à Lyon et à -2,70% à Paris, négocier le prix peut permettre d’obtenir un rabais bien plus conséquent à Marseille (-3,85%), Bordeaux (-4,85%) ou encore Lille (-5,00%).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *