Immobilier : retour surprise des acheteurs à Paris

Profitant d’un pouvoir d’achat revigoré par une correction des prix immobiliers et un niveau exceptionnellement bas des taux de crédit, les acheteurs font un retour remarqué sur le marché parisien. Immobilier : de plus en plus de candidats à l’achat à Paris Le fait est suffisamment rare pour être souligné : à Paris, les acheteurs …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Immobilier : retour surprise des acheteurs à Paris

Profitant d’un pouvoir d’achat revigoré par une correction des prix immobiliers et un niveau exceptionnellement bas des taux de crédit, les acheteurs font un retour remarqué sur le marché parisien.

Immobilier : de plus en plus de candidats à l’achat à Paris

Le fait est suffisamment rare pour être souligné : à Paris, les acheteurs potentiels s’affichent en légère hausse et ce, pour la première fois depuis l’exercice 2011. Appelée à juste titre le « premier temps fort de l’immobilier », la période actuelle se révèle chaque année particulièrement propice aux acquisitions. Les familles souhaitant emménager dans leur nouveau logement avant la rentrée des classes de septembre, il n’y a donc rien d’étonnant à ce que les mois de mars-avril-mai enregistrent de façon répétée de sensibles hausses en terme de ventes. Pourquoi donc s’enthousiasmer pour une progression du nombre d’acheteurs potentiels si celle-ci s’explique par un banal phénomène de saisonnalité ? Peut-être tout simplement parce que le mouvement haussier observé cette année se révèle plus significatif que celui des années précédentes. C’est en tout cas ce qu’estime MeilleursAgents à l’occasion de son dernier baromètre : « l’indicateur de tension immobilière (ITI), qui compte le nombre d’acheteurs en recherche active pour un bien en vente, atteint 1,2 après de longs mois de stagnation autour de 1 ». Le réseau prend toutefois soin de ne pas verser dans un optimisme excessif et reconnaît qu’il n’y a somme toute « pas de quoi révolutionner le marché ! Mais il se passe néanmoins quelque chose. La psychologie des acheteurs est en train d’évoluer vers plus d’envie et moins de frilosité », précise-t-il.

Le gain de pouvoir d’achat ne relance pas le marché

Mais qui dit acheteurs plus nombreux ne dit pas nécessairement volume de transactions en hausse. Alimenté par des taux de prêt immobilier attractifs et une baisse bien réelle des prix, le pouvoir d’achat des ménages aurait certes progressé de +2,8% depuis le début de l’année mais un tel gain se révèle encore insuffisant pour compenser les niveaux toujours excessivement élevés des prix parisiens. « Contrairement à ce que nous avons parfois lu ces dernières semaines, nous n’enregistrons pas d’augmentation des volumes d’activité », note le réseau d’agences.

Pas de hausse des prix en perspective

Alors que certains se demanderont sans doute si cette progression du nombre de candidats à l’achat ne présage pas d’un renouveau du marché immobilier parisien au cours des mois à venir, MeilleursAgents n’anticipe pas « de véritable reprise du marché avant l’année prochaine ». Son président se veut pour toutefois rassurant quant à un éventuel retour des prix à la hausse. « En banlieue comme à Paris, une hirondelle ne fait pas le printemps, la tendance à la baisse persistera encore de longs mois », estime Sébastien de Lafond. Selon lui, aucune remontée des prix ne pourra objectivement être envisagée avant qu’un seuil de 2 acheteurs pour un vendeur ne soit atteint.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *