L’Eglise lance une association d’aide aux nouveaux entrepreneurs

L’Eglise innove et se lance aujourd’hui dans le micro-crédit. Cette initiative assez surprenante, lancée par le diocèse de Dijon et à destination des plus démunis a pour ambition de permettre l’accès au crédit des personnes qui ne pourraient le faire auprès des banques classiques.Ce concept a été imaginé par l’archevêque de la ville de Dijon …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. L’Eglise lance une association d’aide aux nouveaux entrepreneurs

L’Eglise innove et se lance aujourd’hui dans le micro-crédit.
Cette initiative assez surprenante, lancée par le diocèse de Dijon et à destination des plus démunis a pour ambition de permettre l’accès au crédit des personnes qui ne pourraient le faire auprès des banques classiques.
Ce concept a été imaginé par l’archevêque de la ville de Dijon et est mis en oeuvre par la fondation RITA (Retrouver l’Initiative, le Travail et l’Autonomie), composée de chrétiens indignés face aux injustices sociales issues de la crise économique actuelle.

Cette association à but non lucratif, dirigée par Mme. Marylène Graffin (aussi secrétaire générale de l’entreprise Provicis Bourgogne Nord, filiale du Crédit Immobilier de France), souhaite en effet soutenir et accompagner les personnes possédant un véritable projet professionnel (création d’entreprise, développement d’activité) et ne pouvant avoir accès aux crédits dits classiques.

Cette solution alternative de financement possède toutefois quelques contraintes :

  • le montant maximum empruntable est limité par un plafond de 5000 euros.
  • un « tuteur » issu du monde de l’entreprise (le plus souvent un chef d’entreprise) suivra le projet et épaulera l’emprunteur dans son travail.

Ainsi ce micro-crédit à taux zéro (c’est-à-dire sans taux d’intérêt) et exempt de frais de gestion, permettra à l’avenir de compléter les initiatives d’autres organismes tels que l’ADIE (l’Association pour le Droit à l’Initiative Economique), ou encore la CIGALES (le Club d’Investisseur pour une Gestion Alternative et Locale de l’Epargne Solidaire).

Ce projet ambitieux et encore tout jeune, tente aujourd’hui de grandir et de prendre de l’ampleur, en trouvant :

  • des donateurs, tels que des chefs d’entreprises de la région qui sont contactés par des syndicats ou des associations professionnels.
  • des bénéficiaires qui sont trouvés par des associations ayant pignon sur rue, telles que le Secours Catholique ou les Restaurants du Coeur.

Ainsi ce projet puise ses sources dans des valeurs chrétiennes mais n’est absolument pas prosélyte. En effet d’après Monseigneur Minnerath Archevêque de Dijon, cette entreprise a pour volonté de rendre leur dignité et leur autonomie aux personnes les plus démunies et nécessiteuses grâce au travail.
L’alliance du social et de la solidarité étant en effet au coeur de la fondation RITA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *