L’immobilier de luxe flambe de nouveau à Paris

Après avoir longtemps végété, l’immobilier haut de gamme parisien voit ses ventes bondir en cette année 2015. Un dynamisme retrouvé qui coïncide avec le retour des acheteurs français. Immobilier de luxe : quatre années de crise Affichant dans un premier temps une belle résistance, le luxe parisien avait finalement cédé face aux coups de boutoir …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. L’immobilier de luxe flambe de nouveau à Paris

Après avoir longtemps végété, l’immobilier haut de gamme parisien voit ses ventes bondir en cette année 2015. Un dynamisme retrouvé qui coïncide avec le retour des acheteurs français.

Immobilier de luxe : quatre années de crise

Affichant dans un premier temps une belle résistance, le luxe parisien avait finalement cédé face aux coups de boutoir de la crise. Une période de vaches maigres qui s’est étalée de 2011 à 2014 et durant laquelle ce marché bien spécifique de l’immobilier avait vu ses ventes se replier très nettement. Quatre années au cours desquelles le retrait des candidats à l’achat aura fait chuter le volume de transactions de -15% pour les biens de moins de 2 millions d’euros et de -35% pour les logements les plus chers (plus de 2 millions d’euros).

Les logements haut de gamme attirent de nouveaux les acheteurs

Si l’on en croit le groupe Daniel Féau, l’un des leaders de ce secteur, l’immobilier haut de gamme semble désormais en avoir fini avec la crise et renoue désormais avec un dynamisme des plus marqués. A l’occasion de la présentation de son bilan semestriel, le groupe note ainsi que les ventes ont littéralement décollé depuis le début de l’exercice 2015 et plus particulièrement au cours du 2ème trimestre. « Les promesses de ventes dans nos agences ont bondi de 38 % par rapport au premier semestre 2014 », se réjouit ainsi Charles-Marie Jottras, son président.

Français et étrangers réinvestissent le marché

Après des années de disette, ce renouveau du luxe s’explique principalement par le retour soudain d’acheteurs qui avaient jusqu’ici déserté le marché. La baisse notable des prix (-15% depuis 2012) mais également le niveau exceptionnellement bas des taux de prêt immobilier ont ainsi ravivé l’intérêt des français pour les biens de haut standing. En à peine six mois, la part occupée par ces derniers sur le marché est ainsi passée de 75 à 86%. Les acheteurs étrangers ne sont pas en reste et profitent pour leur part d’une baisse de l’Euro pour concrétiser leurs projets d’acquisition dans l’hexagone. Enfin, si certains n’hésiteront pas à percevoir dans ce rétablissement de l’immobilier de luxe le signe avant-coureur d’une imminente hausse des prix, Daniel Féau se veut optimiste et précise que pour l’heure aucune progression notable n’a encore été constatée dans ce domaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *