La chute du crédit immobilier s’enraye

En matière de crédits immobiliers, de mauvais résultats peuvent parfois être perçus comme une bonne nouvelle et augurer d’un avenir relativement plus clément. Dans sa dernière note de conjoncture, l’Observatoire Crédit logement / CSA constate en effet une sensible baisse du montant des emprunts accordés pourtant synonyme d’une amélioration de la situation à plus ou …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. La chute du crédit immobilier s’enraye

En matière de crédits immobiliers, de mauvais résultats peuvent parfois être perçus comme une bonne nouvelle et augurer d’un avenir relativement plus clément. Dans sa dernière note de conjoncture, l’Observatoire Crédit logement / CSA constate en effet une sensible baisse du montant des emprunts accordés pourtant synonyme d’une amélioration de la situation à plus ou moins long terme.

Au cours du premier trimestre 2013, le montant global des prêts immobiliers octroyés par les établissements bancaires s’affiche en repli de -8,7% par rapport à la même période un an plus tôt. Si se réjouir de résultats négatifs serait inapproprié, Michel Mouillart ne cache toutefois pas un certain soulagement. « On est globalement sur un marché dont le rythme de recul est en train de se ralentir fortement. Sur le premier trimestre 2013, après trois trimestres de quasi stabilisation, le niveau annuel de la production est en train de remonter », estime ainsi l’économiste.

Il faut dire qu’après une année 2012 catastrophique, le secteur du crédit immobilier ne pouvait que difficilement faire pire. Sur l’ensemble de l’année écoulée, la production de crédits s’était ainsi écroulée de -26,4% et ce, en dépit d’une baisse des taux quasi mensuelle. Il convient toutefois de relativiser les chiffres dévoilés ce mardi 23 avril puisqu’en variation annuelle, le montant des prêts accordés continue d’enregistrer un très net repli (-18,8%).

Sur le front des conditions d’emprunt, l’Observatoire fait état d’un taux moyen s’établissant en mars dernier à 3,07% soit un recul de 88 points de base par rapport au mois de février 2012. « Nous attendons une relative stabilisation du marché, grâce notamment aux conditions de crédit, parce que la baisse des taux se poursuit. En avril, le taux moyen devrait atteindre environ 3,02% pour une durée moyenne de 204 mois », pronostique Michel Mouillart.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *