La hausse des taux de prêt immobilier s’accorde une pause

Après une période estivale placée sous le signe de la remontée, quelle orientation les taux de prêt immobilier s’apprêtent-ils à prendre ? Interrogée par le site Partenaire-européen.fr, Sandrine Allonier, responsable des études économiques auprès du courtier en ligne Meilleurtaux, livre ses perspectives quant à l’évolution à plus ou moins courts termes des taux d’emprunt. Pour …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. La hausse des taux de prêt immobilier s’accorde une pause

Après une période estivale placée sous le signe de la remontée, quelle orientation les taux de prêt immobilier s’apprêtent-ils à prendre ? Interrogée par le site Partenaire-européen.fr, Sandrine Allonier, responsable des études économiques auprès du courtier en ligne Meilleurtaux, livre ses perspectives quant à l’évolution à plus ou moins courts termes des taux d’emprunt.

Pour les candidats à l’achat immobilier, la période estivale n’aura pas été de tout repos. Habitués de longs mois durant à observer une baisse des taux des plus séduisantes, ils ont finalement dû se résoudre à voir ceux-ci remonter. Que les emprunteurs se rassurent, après deux mois d’une hausse progressive, celle-ci semble s’être accordée une pause en ce mois de septembre 2013. C’est en tout cas ce que constate Sandrine Allonier en soulignant que si 50% des banques partenaires du courtier ont augmenté leurs taux (de 0,16% en moyenne), elles sont surtout 40% à avoir misé sur une certaine stabilité.

Afin d’expliquer cette accalmie, la spécialiste fait état d’un mois de septembre « traditionnellement riche en transactions immobilières [et] crucial pour les banques qui peuvent ainsi conquérir de nouveaux clients ».Mais qui dit pause dit également reprise. Sous l’impulsion d’OAT en pleine progression, les mois à venir devraient donc logiquement faire la part belle à la hausse des taux de prêt immobilier. Un phénomène qui « devrait rester progressif, afin de ne pas « casser » un marché immobilier déjà fragile. »

A la question « Est-ce toujours le bon moment pour renégocier son crédit immobilier ? », Sandrine Allonier, en sa qualité de courtier, livre une réponse que certains qualifieront sans doute de « propagandiste » mais qui dans le contexte actuel semble également marqué du sceau du bon sens. Selon elle, la période apparaît non seulement propice à une renégociation ou un éventuel rachat de crédit mais surtout il convient de « le faire avant qu’il ne soit trop tard ! ».

Les taux restant encore particulièrement attractifs (3,01% sur 15 ans, 3,31% sur 20 ans et 3,68% sur 25 ans), l’intérêt de renégocier son prêt immobilier apparaît indéniable. La responsable des études économiques de Meilleurtaux explique ainsi qu’ « un crédit souscrit en janvier 2012 à 4,30% sur 20 ans peut aujourd’hui être renégocié à 3,30% hors assurance avec un gain de près de 50 ¤ par mois et une économie totale allant jusqu’à 15.000 ¤ en réduisant la durée… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *