La hausse des taux de crédit se dessine à l’horizon

Maintes fois annoncée, la remontée des taux de crédit immobilier pourrait d’ici peu revenir sur le devant de la scène. Dans sa dernière analyse, le courtier en ligne Empruntis continue certes d’observer le maintien des taux à des niveaux extrêmement bas mais évoque pour la première fois depuis longtemps la probabilité d’une hausse à courts …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. La hausse des taux de crédit se dessine à l’horizon

Maintes fois annoncée, la remontée des taux de crédit immobilier pourrait d’ici peu revenir sur le devant de la scène. Dans sa dernière analyse, le courtier en ligne Empruntis continue certes d’observer le maintien des taux à des niveaux extrêmement bas mais évoque pour la première fois depuis longtemps la probabilité d’une hausse à courts termes.

Si certains attendaient de nouvelles baisses pour concrétiser leur projet, les candidats à l’achat d’un bien immobilier ne disposent désormais que de peu de temps pour profiter des taux d’emprunt très bas que nous connaissons actuellement. C’est en tout cas ce que semble indiquer Empruntis dans sa dernière note de conjoncture. Concernant une éventuelle hausse des taux, Maël Bernier, porte-parole du courtier, note que « nous sommes en droit pour la première fois réellement de nous poser la question, car les indicateurs macro que nous recevons ont changé d’orientation entre fin mai et fin juin ».

Concrètement, l’indice financier dont se servent les banques pour établir leurs taux fixes aurait très nettement progressé au cours des dernières semaines, passant de 1,67% le 2 mai à 2,47% le 25 juin. Selon le courtier, il n’y aurait rien d’étonnant à ce que les banques suivent son sillage et révisent leurs barèmes à la hausse. Si Empruntis ne semble pas encore avoir recueilli l’ensemble des données de ses banques partenaires, Maël Bernier précise toutefois que « les premiers barèmes reçus fin juin font état d’une hausse de 0,10% en moyenne ».

Balayant la possibilité d’une nouvelle baisse, Empruntis estime que les taux ont désormais atteint leur véritable plancher. Néanmoins, la porte-parole du courtier en appelle à une certaine retenue et incite à « ne pas crier « au loup » trop vite ». En effet, même en enregistrant une progression de 0,10%, les taux s’établiraient toujours à des niveaux extrêmement bas, bien loin encore des 4% sur 20 ans qu’ils affichaient en juillet 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *