Les français s’intéressent plus à l’immobilier qu’à la politique

A l’heure des nouvelles technologies, internet occupe une place de plus en plus importante dans le quotidien des français, au point de s’imposer tout naturellement comme le témoin privilégié de leurs préoccupations. Passant en revue les requêtes tapées par les particuliers sur leur moteur de recherche, le courtier Meilleurtaux a donc souhaité savoir si l’immobilier …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Les français s’intéressent plus à l’immobilier qu’à la politique

A l’heure des nouvelles technologies, internet occupe une place de plus en plus importante dans le quotidien des français, au point de s’imposer tout naturellement comme le témoin privilégié de leurs préoccupations. Passant en revue les requêtes tapées par les particuliers sur leur moteur de recherche, le courtier Meilleurtaux a donc souhaité savoir si l’immobilier intéressait réellement les français.

Période de crise oblige, les ménages se sont montrés particulièrement attentistes en ce qui concerne leurs projets d’acquisition. Ont-ils pour autant fait de l’immobilier un sujet de préoccupation de seconde zone ? Si l’on en croit une étude menée par Meilleurtaux, la réponse est incontestablement non ! Malgré les tensions économiques, les prix jugés trop élevés ou encore la mauvaise presse dont il peut parfois faire l’objet, l’immobilier (et notamment le secteur du crédit) s’affiche encore et toujours comme l’un des centres d’intérêts majeurs des français. Preuve en est le volume de requêtes le concernant sur internet (Google).

Selon le courtier, sur l’ensemble de l’année 2012, la requête « crédit immobilier » aurait ainsi intéressé deux fois plus de français que les requêtes « Sarkozy » ou « Hollande ». Plus impressionnant encore, ce ratio passe à quatre contre un lorsqu’il s’agit de la requête « immobilier ».

Qui dit projet immobilier dit emprunt. Un principe qui s’observe aussi sur internet puisque si l’on considère l’ensemble des recherches réalisées sur la thématique financière, près d’un tiers d’entre elles portent sur le crédit immobilier. Pour le courtier, cette place qu’occupe le prêt immobilier illustre parfaitement une certaine prise de conscience : les taux sont au plus bas et les français le savent. Il est donc tout à fait logique de voir progresser des requêtes telles que « rachat de crédit » (+50 % sur le 1er trimestre 2013 par rapport à la même période un an plus tôt).

Autre enseignement révélé par l’étude, l’internet mobile (smartphones et tablettes) joue désormais un rôle prépondérant dans la vie des consommateurs. « Actuellement, la demande d’instantanéité est croissante. On veut connaître des informations en temps réel, notamment sur les taux de crédit ou les prix de l’immobilier, d’où le rôle croissant de l’internet mobile dans ce secteur », souligne Olivier Madelenat, directeur du marché Finance de Google. Le volume de requêtes associées au prêt immobilier aurait ainsi doublé d’une année sur l’autre avec un très net plébiscite pour des termes tels que « comparateur » ou « simulation ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *