Les taux de crédit immobilier baissent, la demande aussi

Si le niveau des taux de crédit immobilier reste une donnée fondamentale dans la décision de souscrire un emprunt, elle n’apparaît toutefois pas suffisante, dans le contexte actuel, pour relancer à elle seule la production de nouveaux crédits. Selon les derniers chiffres communiqués par l’Observatoire Crédit Logement / CSA, les taux de prêt immobilier continuent …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Les taux de crédit immobilier baissent, la demande aussi

Si le niveau des taux de crédit immobilier reste une donnée fondamentale dans la décision de souscrire un emprunt, elle n’apparaît toutefois pas suffisante, dans le contexte actuel, pour relancer à elle seule la production de nouveaux crédits.

Selon les derniers chiffres communiqués par l’Observatoire Crédit Logement / CSA, les taux de prêt immobilier continuent de se montrer extrêmement favorables aux emprunteurs en enregistrant un nouveau repli en septembre dernier. S’établissant désormais à 3,44%, le taux moyen pratiqué par les banques accuse en effet une baisse de 0,07% par rapport au mois précédent (3,51% en moyenne en août). « Depuis mars 2012, les taux ont donc reculé : de 51 points de base, ils reviennent maintenant vers le point bas de novembre 2010 », souligne ainsi l’Observatoire.

S’il s’agit évidemment là d’une bonne nouvelle pour les candidats à l’achat, cette baisse des taux semble pourtant incapable de relancer une production de crédit en chute libre depuis plusieurs mois maintenant. Les niveaux remarquablement bas que l’on peut aujourd’hui constater ne seraient-ils juste bons qu’à entretenir l’illusion d’un marché favorable aux acquéreurs ? Il convient malheureusement de répondre par l’affirmative tant le niveau encore excessif des prix de l’immobilier et la conjoncture économique actuelle pèse sur les intentions des futurs emprunteurs.

A en croire l’Observatoire Crédit Logement / CSA, « en septembre 2012, le total des prêts accordés était ainsi en recul de 26,2% en rythme annuel, contre +14,8 % en 2011 à la même époque. Et sur les 9 premiers mois de 2012, la contraction du marché reste forte avec un recul de 31,9 % ». Ce repli de la production de crédits immobiliers apparaît d’autant plus surprenant que le mois de septembre représente traditionnellement une période de reprise après l’accalmie estivale. Or, la tendance baissière affichée par le nombre d’emprunts accordés s’est poursuivie entre les mois d’août et septembre dernier (-5,4%).

En matière de prévisions, l’Observatoire estime que le montant total des prêts accordés sur l’ensemble de l’année 2012 ne devrait pas excéder les 110 voire 120 milliards d’euros, soit un repli avoisinant les -25 à -30% par rapport à l’exercice 2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *