Les taux de prêt ont encore progressé en octobre

Contrairement à ce que pouvaient laisser croire certaines publications récentes, les candidats à l’emprunt n’en ont pas encore fini avec la hausse des taux. Dans une analyse rendue publique ce jeudi, le courtier en ligne Meilleurtaux souligne en effet une nette recrudescence du mouvement haussier observée en ce début du mois d’octobre. « En octobre, …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Les taux de prêt ont encore progressé en octobre

Contrairement à ce que pouvaient laisser croire certaines publications récentes, les candidats à l’emprunt n’en ont pas encore fini avec la hausse des taux. Dans une analyse rendue publique ce jeudi, le courtier en ligne Meilleurtaux souligne en effet une nette recrudescence du mouvement haussier observée en ce début du mois d’octobre.

« En octobre, après un mois de septembre globalement stable, les taux de crédit proposés par les banques ont augmenté en moyenne de 0,10 point sur presque toutes les durées », telle est la constatation livrée hier par le courtier Meilleurtaux à l’occasion de son analyse mensuelle des taux de prêt immobilier. Concrètement, cette progression se traduit par un taux d’emprunt moyen sur 15 ans se portant désormais à 3,11%. Le courtier note également que les taux sur 20 et 25 ans, s’élevant en septembre dernier à 3,31% et 3,68%, s’établissent aujourd’hui à respectivement 3,41% et 3,77%.

Si le positionnement des établissements prêteurs en matière de taux se révèle relativement contrasté, la tendance générale s’affiche pour sa part résolument haussière, à peine contrebalancée par quelques banques (10%) jouant encore la carte de la stabilité afin de s’attirer de nouveaux clients. « En octobre la moitié des banques ont augmenté leurs taux de crédit immobilier de 0,15 point en moyenne et jusqu’à 0,20 point pour certaines », précise ainsi Meilleurtaux.

A noter que, si les emprunteurs peuvent encore profiter de taux particulièrement attractifs, un sondage Ifop pour Meilleurtaux révèle que 56% d’entre eux n’en ont toujours pas bénéficié en procédant au rachat de leur crédit. Une opération qui pourrait pourtant leur être profitable puisque, comme le souligne la responsable des études économiques du courtier Sandrine Allonier, « tous profils confondus, les Français qui ont tenté de renégocier leur crédit y sont parvenus dans 65 % des cas ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *