L’investissement locatif s’adresse t-il aux locataires ?

L’immobilier locatif fait chaque année davantage d’adeptes, généralement des propriétaires immobiliers ayant déjà fait l’acquisition de leur résidence principale. Ce type d’achat immobilier permet de se constituer un patrimoine et de percevoir un complément de revenu grâce aux loyers. Mais les locataires eux aussi peuvent-il investir ?

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. L’investissement locatif s’adresse t-il aux locataires ?

C’est le moment de concrétiser votre projet immobilier !

Plus que jamais, c’est le bon moment pour investir dans l’immobilier, qu’importe la nature du projet. Les taux d’intérêt des crédits immobiliers ne cessent de baisser et devraient poursuivre leur chute jusqu’à l’année prochaine. Ainsi en août, les taux moyens toutes durées confondues s’affichaient à 1,17 %.

locataire-investir-immobilierDans le cadre d’une stratégie de défiscalisation, pour préparer sa retraite ou encore en vue de loger un enfant qui effectue des études supérieures loin du domicile familiale, l’immobilier locatif séduit de nombreux ménages. Il faut dire qu’outre les avantages fiscaux et financiers d’un investissement locatif, les taux bas et le climat favorable à l’accession à la propriété encouragent les candidats à l’achat. Emprunter pour acheter n’a jamais été aussi bon marché, les locataires devenant ainsi des primo-accédants, tous comme les particuliers qui possèdent déjà des biens immobiliers ont donc tout intérêt à se lancer.

Pour qui dispose d’une situation personnelle et professionnelle stables, d’un apport suffisant et en fonction de la nature de l’achat, de sa zone géographique et du prix du mètre carré, la banque saura déterminer la faisabilité d’un projet au regard de la capacité d’endettement et du degré de risque de l’acquéreur.

Investir dans l’immobilier locatif en restant locataire : un rempart contre la hausse des prix

Traditionnellement, il est d’usage que les particuliers attendent d’avoir acheté leur résidence principale avant d’investir dans l’immobilier locatif, mais le contexte actuel et les nouvelles habitudes des acquéreurs ont contribué à redistribuer les cartes. Désormais, il n’est pas rare de voir des locataires conserver leur logement tout en investissant dans un bien qu’ils mettent en location. C’est le cas notamment de nombreux particuliers à Paris qui préfèrent rester locataires en raison des prix élevés de l’immobilier et par amour pour leur quartier, et choisissent d’investir dans l’immobilier locatif en banlieue ou ailleurs en France.

Dans ce cas, les dispositifs de défiscalisation tels que le Pinel pour un achat dans le neuf, ou le Denormandie pour l’immobilier ancien, ont la côte, ce notamment chez les jeunes acquéreurs.

43 %
En 2019, les jeunes nés entre 1980 et 2000 de la génération des millennials représentent 43 % des investisseurs locatifs. Parmi eux, 22 % sont locataires.

Investissement locatif : un placement plus rentable que l’épargne

Reste que les locataires qui réalisent un investissement locatif tout en conservant leur logement doivent veiller à bien choisir la zone géographique de leur investissement. La demande de location doit être suffisante tout comme le dynamisme de la ville.

Si la règle du taux d’endettement de 33 % reste déterminante pour obtenir un crédit immobilier, l’immobilier locatif permet quant à lui de bénéficier d’une rentabilité souvent beaucoup plus intéressante que l’épargne. Attention toutefois, même en ayant déjà un logement mis en location, la banque ne prendre en compte que 70 à 80 % du montant perçu par les propriétaires qui souhaitent réaliser un nouvel investissement locatif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *