Logement : 9 milliards d’euros pour aider les salariés modestes

En réponse à l’incendie allumé par la crise des « gilets jaunes », que le Gouvernement peine à éteindre, une mesure inédite sera mise en place cette année. Destiné à soutenir le logement et la mobilité des salariés les plus modestes, ce plan à 9 milliards d’euros devrait voir le jour dès le mois de février. Au programme, rénovation énergétique, mobilité des salariés, prime déménagement et transformation de locaux et bureaux inoccupés pour en faire des logements.

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Logement : 9 milliards d’euros pour aider les salariés modestes

Se loger : une problématique pour de nombreux ménages

9-milliards-logementAction Logement (anciennement 1% Logement), le Medef et Julien Denormandie, ministre de la Ville et du logement ont travaillé conjointement pour mettre en place un plan d’une ampleur inédite. En effet, quelque 9 milliards d’euros vont être investis dès le mois de février afin de soutenir les salariés modestes dans leurs difficultés à se loger. Car ce sont bien les salariés dont il s’agit, condition sine qua non pour bénéficier de ces aides.

Afin de financer ce plan, Action Logement et le Medef auront recours en majeure partie à des emprunts sur les marchés financiers, une première en France. Les 9 milliards d’euros débloqués seront mobilisés comme suit : 4 milliards d’€ en financement de prêts bonifiés, 3 milliards d’€ comme engagement en fonds propres et 2 milliards d’€ en subventions.

Cette mesure intervient alors que depuis près de 60 ans, les ménages dépensent de plus en plus pour se loger. Dans les années 60, le remboursement de prêt ou le loyer représentait environ 10 % des revenus des Français, il grimpe désormais à 30 % voire même 35 % dans les grandes agglomérations.

De nombreuses mesures en faveur du logement et des salariés modestes

Parmi les actions mises en place, une prime de 1000 € sera versée aux salariés les plus modestes qui souhaitent déménager pour se rapprocher de leur lieu de travail, et qui peuvent justifier d’un changement d’adresse. La rénovation énergétique sera également à l’honneur avec une subvention de 20 000 € maximum versée dans le cadre de travaux d’isolation thermique réalisés par des professionnels. Quant aux travailleurs en situation de handicap, ils pourront compter sur une aide de 5 000 € destinée à mettre leur logement aux normes d’accessibilité.

Au-delà des aides financières, ces 9 milliards d’euros devront permettre de dénicher les logements vides, bâtiments à l’abandon et bureaux inoccupés afin d’en faire de nouveaux logements. Une tâche fastidieuse mais essentielle notamment dans les zones tendues, où le manque de logements et leur prix sont de plus en plus pénalisants pour les petits salaires.

La lutte contre l’habitat indigne, la vétusté et les copropriétés dégradées seront également mises au premier plan. Enfin, le Gouvernement souhaite aussi, grâce à ces mesures, adapter un plus grand nombre de logements à la population vieillissante et créer davantage de logements sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *