Louer chez l’habitant : un dispositif gagnant-gagnant

La rentrée est souvent synonyme de recherche de logement pour de nombreux étudiants, le site Roomlala, spécialisé dans la location de chambre chez l’habitant, vient de dévoiler une étude sur le loyer moyen de ces chambres par ville. Un bien assez original puisque beaucoup d’entre eux préfèrent opter pour un appartement individuel, une colocation ou …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Louer chez l’habitant : un dispositif gagnant-gagnant

La rentrée est souvent synonyme de recherche de logement pour de nombreux étudiants, le site Roomlala, spécialisé dans la location de chambre chez l’habitant, vient de dévoiler une étude sur le loyer moyen de ces chambres par ville. Un bien assez original puisque beaucoup d’entre eux préfèrent opter pour un appartement individuel, une colocation ou encore une chambre étudiante. Est-ce une solution vraiment avantageuse et économique pour ces futurs actifs ?

Location chez l’habitant : tout le monde y trouve son compte

Sans connaître le succès médiatique de la colocation traditionnelle, la location de chambre chez l’habitant est un dispositif gagnant-gagnant. D’un côté les propriétaires arrondissent leurs fins de mois en ne se privant que d’une seule pièce (bien souvent la chambre d’un enfant parti vivre ailleurs), de l’autre les locataires pourront profiter de tarifs souvent avantageux et ce, qu’ils recherchent une location de courte ou de longue durée (36 % de ces locataires étant des professionnels en déplacement). Il convient également de noter qu’en louant l’une de ses chambres, un propriétaire peut, sous certaines conditions, alléger ses impôts.

Des loyers avantageux mais disparates

prix des chambres à louer

De telles locations ne sont toutefois pas épargnées par les tendances des prix. En effet, comme il est de coutume en immobilier, les niveaux de loyer se révèlent relativement disparates selon les zones géographiques. Si l’on s’en réfère à l’étude publiée récemment, le loyer moyen d’une chambre louée chez l’habitant s’établit à 321 euros (sur le plan national). Si Paris s’impose comme la ville la plus chère (une chambre s’y louant à 549 euros en moyenne), elle ne semble toutefois pas creuser d’écart véritablement conséquent avec ses poursuivantes que sont Nice (427 euros mensuels) ou encore Marseille (403 euros). Cette dernière enregistre une forte augmentation de ses loyers de chambre chez l’habitant (+9,2 %) depuis l’année dernière ; Rouen observe la tendance inverse puisqu’elle enregistre une baisse de 2,6 % portant son loyer moyen à 375 €. Si les villes étudiantes (Lyon, Toulouse, Bordeaux, Aix-en-Provence, etc.) profitent d’une forte demande pour afficher des loyers oscillant entre 300 et 380 euros par mois, les autres apparaissent sensiblement plus abordables (293 euros en moyenne à Nantes par exemple).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *