En juin 2010, les taux de crédit immobilier ont encore baissé contre toutes prévisions

Contre toute attente les taux de crédit immobilier ont encore baissé ce mois de juin 2010. Ce mouvement s’inscrit donc dans la continuité de la baisse engagée depuis novembre 2008.La stabilisation annoncée depuis plusieurs mois déjà par les professionnels ne s’en finit plus de se laisser désirer. Ainsi selon le courtier en ligne Meilleurtaux, les …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. En juin 2010, les taux de crédit immobilier ont encore baissé contre toutes prévisions

Contre toute attente les taux de crédit immobilier ont encore baissé ce mois de juin 2010. Ce mouvement s’inscrit donc dans la continuité de la baisse engagée depuis novembre 2008.La stabilisation annoncée depuis plusieurs mois déjà par les professionnels ne s’en finit plus de se laisser désirer.

Ainsi selon le courtier en ligne Meilleurtaux, les taux de crédit immobilier ont encore baissé de 0,15% en moyenne sur ce début de mois de juin.
Ces résultats étonnants proviennent donc du courtier en ligne, qui déclare ce jeudi 10 juin 2010 qu’une importante majorité de ces établissements de crédits partenaires (76% environ) aurait décidé de poursuivre leur politique de taux bas pour continuer d’attirer une clientèle encore hésitante.

Ainsi un dossier jugé « excellent » par une banque peut aujourd’hui décrocher des taux très avantageux pouvant aller jusqu’à 3,35% voire même 3,29% pour un prêt immobilier de 15 ans.En ce qui concerne les emprunts dits longs (entre 20 et 25 ans), les taux moyens pratiqués vont de 3,55% à 3,65%.

Les raisons de cette nouvelle baisse des taux de crédit immobilier sont les suivantes :- la très influente Banque Centrale Européenne présidée par Jean-Claude Trichet, a décidé de maintenir ses taux directeur à un niveau extrêmement bas (1%).
– l’OAT 10 ans (Obligations Assimilables du Trésor français) accentue la baisse des taux d’intérêts en atteignant son taux le plus bas (2,68% ) depuis sa création. Cet indice de référence est en en effet utilisé par les banques comme un étalon pour fixer leurs taux fixes.

Malgré ces baisses consécutives qui perdurent depuis plusieurs mois, les professionnels de l’immobilier s’accordent néanmoins pour dire que la stabilité reste l’hypothèse la plus probable en ce qui concerne les taux de crédits immobiliers.
Cependant la prudence reste de rigueur, en effet les prévisions demeurent encore assez floues et dépendront des variations du marché immobilier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *