Palmarès des taux de prêt immobilier : Paris revient et Lyon s’enfonce

Depuis le mois de juin dernier, Meilleurtaux dresse un panorama mensuel du pouvoir d’achat immobilier au sein des dix plus grandes villes de France. En dévoilant hier la dernière édition de son Palmarès des taux de prêt immobilier, le courtier en ligne note que si Toulouse et Strasbourg caracolent toujours en tête, Paris semble redresser …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Palmarès des taux de prêt immobilier : Paris revient et Lyon s’enfonce

Depuis le mois de juin dernier, Meilleurtaux dresse un panorama mensuel du pouvoir d’achat immobilier au sein des dix plus grandes villes de France. En dévoilant hier la dernière édition de son Palmarès des taux de prêt immobilier, le courtier en ligne note que si Toulouse et Strasbourg caracolent toujours en tête, Paris semble redresser la barre alors que Lyon s’enfonce encore un peu plus dans les profondeurs de ce classement.

Quel logement peut-on espérer acquérir en souscrivant un prêt immobilier sur 20 ans pour une mensualité de 1000 euros ? C’est à cette question que tente de répondre chaque mois le courtier Meilleurtaux dans son Palmarès des taux de crédit immobilier. Comme lors des éditions précédentes, le classement de ce mois de novembre place Toulouse et Strasbourg en tête. Dans ces deux villes, les candidats à l’achat disposent en effet d’une capacité d’emprunt de 168.666 et 167.928 euros leur autorisant l’acquisition d’un logement de respectivement 62,7 m² et 70,1 m².

Après avoir fortement chuté le mois dernier, passant alors de la 4ème à la 7ème position, Paris semble retrouver des couleurs en se hissant en 3ème position. Si un emprunteur peut désormais y obtenir un prêt immobilier de 166.455 euros (sur 20 ans et pour une mensualité de 1000 euros), les prix encore excessivement élevés n’autoriseront l’achat que d’un 21,2 m², soit un logement trois fois plus petit qu’en province.

Pour le reste du classement, si les villes de Montpellier (4ème), Nantes (6ème) et Bordeaux (8ème) enregistrent des évolutions positives, Lilles (5ème), Nice (7ème) et surtout Marseille (9ème avec 4 places de perdues) réagissent nettement moins bien à la sensible remontée des taux de prêt immobilier.

Quant à Lyon, après être passée de la 8ème à la 9ème place le mois dernier, la capitale des Gaules sombre désormais en dernière position. Avec une capacité d’emprunt évaluée par Meilleurtaux à 162.889 euros (toujours pour un prêt sur 20 ans et un remboursement de 1000 euros mensuels), un emprunteur lyonnais sera à même de s’offrir un logement de seulement 51,3 m² (soit près de 20 m² de moins qu’à Strasbourg).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *