Pas de hausse des taux de crédit en 2014

Après s’être interrogés sur le visage affiché par les taux de prêt immobilier au cours des dernières semaines de 2013, pour les courtiers l’heure est désormais venue de se pencher sur ce que pourrait être cette nouvelle année. Un exercice 2014 qui, si l’on en croit le courtier In&Fi crédit, ne devrait laisser que peu …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Pas de hausse des taux de crédit en 2014

Après s’être interrogés sur le visage affiché par les taux de prêt immobilier au cours des dernières semaines de 2013, pour les courtiers l’heure est désormais venue de se pencher sur ce que pourrait être cette nouvelle année. Un exercice 2014 qui, si l’on en croit le courtier In&Fi crédit, ne devrait laisser que peu de place à d’éventuelles hausses notables des taux de prêt.

Si les emprunteurs ont, à n’en pas douter, vécu une année 2013 particulièrement favorable sur le front des taux de crédit, en sera-t-il de même pour l’année qui se dessine désormais ? Pour Pascal Beuvelet, une certaine continuité pourrait être de mise, 2014 ne devant en effet pas être le théâtre de grands bouleversements en la matière. « La remontée des taux serait l’option la plus envisageable. Cependant, les conditions économiques actuelles rendent très peu vraisemblable une hausse significative dans les mois à venir« , estime en effet le président-fondateur du courtier In&Fi crédit.

Sans réellement évoquer de nouvelles baisses, Pascal Beuvelet estime que la concurrence que se livre les banques devrait continuer à profiter aux candidats à l’emprunt. « Le crédit immobilier est un produit très engageant pour l’emprunteur puisque sa durée initiale est en moyenne de 16 à 17 ans. C’est par excellence le produit commercial « Tête de gondole ». Il s’agit pour chaque banque de gagner le plus grand nombre de nouveaux clients avec pour objectif de leur vendre d’autres produits et des services beaucoup plus rentables que le seul crédit« , souligne-t-il dans un édito publié le 27 décembre dernier.

Certains pourront certainement arguer que le courtier prêche pour sa paroisse lorsqu’il note que « la période est idéale pour les acheteurs » mais pour le fondateur d’In&Fi une chose semble toutefois acquise : « il n’existe aucune raison technique ou commerciale pour que les taux des crédits immobiliers augmentent« .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *