Peut-on encore emprunter sans apport ?

2019 a été l’année de tous les records en matière de crédit immobilier. Des taux historiquement bas, un nombre de prêts accordés exceptionnel… Or, les conditions d’octroi des crédits immobiliers semblent se durcir en cette fin d’année. En effet, les banques exigeraient désormais un apport d’au moins 10 % du montant total du prêt.

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Peut-on encore emprunter sans apport ?

Au moins 10 % d’apport

emprunter-sans-apport-personnel-banques2019 a vu le montant moyen des apports personnels diminuer. Cette année, de nombreux ménages ont pu emprunter avec des apports très faibles, voir sans apport.
Cependant, cette tendance semble s’inverser en cette fin d’année. Effectivement, la plupart des banques exigent désormais un apport d’au moins 10 % du montant global du crédit. Cet apport doit notamment couvrir les frais annexes, à savoir les frais de notaire, de garantie, de courtage ou encore de dossier. Il va également rassurer les banques sur la capacité de l’emprunteur à mettre de l’argent de côté, à bien gérer ses comptes et donc à assumer ses remboursements, même en cas d’imprévu.
Les banques acceptant d’accorder des prêts à 110 % sont de plus en plus rare en cette fin d’année.

Tolérance avec les primo-accédants

 

Les banques qui acceptent encore d’accorder des prêts sans apport, ne le font pas avec n’importe qui. Effectivement, elles ont tendance à être plus compréhensives avec les primo-accédants de moins de 40 ans. Elles estiment qu’à 30 ans, il est normal qu’une personne n’ait pas pu épargner suffisamment pour mettre 10 000 € à 15 000 € de côté.
À l’inverse, elles vont plus se méfier d’un emprunteur de plus de 40 ans, déjà propriétaire, qui ne serait pas capable d’épargner régulièrement et suffisamment pour se constituer un apport personnel conséquent.

88 %
En moyenne, 88 % des emprunteurs ont un apport personnel. Cependant, on observe de forts écarts entre les montants : 47 % des personnes ont un apport de moins de 10 000 €, alors que 25 % ont plus de 50 000 € d’apport personnel.

Des écarts importants selon les villes

Le montant de l’apport va dépendre du prix du bien. Or, selon les villes, les prix peuvent aller du simple au décuple.
En se basant sur un apport de 10 %, pour acheter un bien de 75 m², un emprunteur devra justifier de 75 000 € d’apport personnel à Paris contre 7 000 € à Saint-Étienne.
En rapportant ce montant au nombre de mois de revenus moyens dans les villes concernées, on découvre qu‘il faudra de 4 à 21 mois à des emprunteurs potentiels pour réunir cette somme selon le lieu où ils veulent acheter.

Villes Apport en nombre de
mois de revenus
Paris 21
Bordeaux 14
Lyon 13
Nice 13
Nantes 11
Rennes 11
Lille 11
Montpellier 11
Toulouse 10
Strasbourg 10
Marseille 10
Rouen 9
Grenoble 8
Orléans 7
Saint-Étienne 4
Moyenne Nationale 7

(Source : vousfinancer.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *