Pour la première fois, l’Observatoire du crédit voit les taux grimper

Pour la première fois depuis près d’un an et demi (17 mois), l’Observatoire crédit logement CSA fait état d’un taux de prêt immobilier moyen orienté à la hausse. Marquant de son empreinte ce mois de juillet 2013, cette progression des taux apparaît toutefois globalement limitée. Si un repli mensuel de -0,08% et un niveau moyen …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Pour la première fois, l’Observatoire du crédit voit les taux grimper

Pour la première fois depuis près d’un an et demi (17 mois), l’Observatoire crédit logement CSA fait état d’un taux de prêt immobilier moyen orienté à la hausse. Marquant de son empreinte ce mois de juillet 2013, cette progression des taux apparaît toutefois globalement limitée.

Si un repli mensuel de -0,08% et un niveau moyen de 2,89% ont permis à l’Observatoire crédit logement de déclarer au mois de juin 2013 que « jamais les taux de crédit n’avaient été aussi bas », c’est désormais une autre « grande première » qui semble devoir retenir l’attention. Après de nombreux mois de baisse ininterrompue (mouvement de repli effectif depuis février 2012), les taux d’emprunt affichent aujourd’hui une sensible progression. Concrètement le taux moyen relevé par l’Observatoire affiche un gain de +0,04% entre les mois de juillet et juin.

Que les candidats à l’achat se rassurent, en s’établissant maintenant à un taux moyen de 2,92%, le crédit immobilier reste particulièrement attractif, encore en-deçà du taux moyen observé en mai (2,97%). Une analyse plus détaillée témoigne du caractère toujours très avantageux des taux de prêt. En effet, si un prêt immobilier souscrit pour l’acquisition d’un logement neuf bénéficie en ce mois de juillet 2013 d’un taux moyen de 2,92% (contre 2,91% en juin), ce taux affichait plus de cent points de base supplémentaires en février 2012 (3,93%). Il en va de même pour les emprunts en vue d’un achat dans l’ancien qui voient leur taux moyen progresser mensuellement (passant de 2,90% en juin à 2,93% en juillet) mais rester toujours très loin des 3,97% en vigueur il y a un an et demi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *